Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 16:49

La balade d'aujourd'hui n'est pas lointaine, car elle se situe à Magny St Médard. Nous partons de la mairie, traversons le village et arrivons d'abord au beau lavoir, situé à l'extrémité est, près de la route de Gray,

Magny Saint Medard  (9/11/2017)

Puis, nous nous orientons vers le sud, au milieu des champs. Là, nous avons une vue sur l'église.

Magny Saint Medard  (9/11/2017)

Après avoir utilisé un petit bout de la D104, nous trouvons un petit chemin au bord de l'Albane.

Magny Saint Medard  (9/11/2017)

Celui-ci nous conduit jusqu'à longer Belleneuve. Nous obliquons alors vers l'ouest puis vers le nord pour retrouver le bois Popin. Les feuilles ne sont encore pas toutes tombées et les couleurs sont belles.

Magny Saint Medard  (9/11/2017)

Nous débouchons alors sur les champs

Magny Saint Medard  (9/11/2017)

Et arrivons à un verger partagé, Les arbres ne sont pas encore très grands, mais c'est une initiative intéressante.

Magny Saint Medard  (9/11/2017)

En se rapprochant de Magny, nous faisons un petit détour pour aller voir "le jardin de l'encens", créé et entretenu par Mr Raoul. Ce jardin doit être magnifique à la belle saison et il est encore agréable en novembre.

Magny Saint Medard  (9/11/2017)
Magny Saint Medard  (9/11/2017)

Puis, c'est le retour à Magny. Nous allons voir le petit édifice consacré à St Médard.

 

Magny Saint Medard  (9/11/2017)
Magny Saint Medard  (9/11/2017)

Et c'est la fin de la balade et le groupe se rassemble pour faire le point, avant de rentrer à la maison, satisfait d'avoir bien pris l'air par un temps inespéré !

Magny Saint Medard  (9/11/2017)
Repost 0
15 novembre 2017 3 15 /11 /novembre /2017 13:38

Nous nous retrouvons à huit pour cette première balade de l'après-midi au départ de Gissey-sur-Ouche .

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

Nous montons direction nord-ouest par la combe Comberot .

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

Les bois ont encore les belles couleurs d'automne.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

Quelques rochers sur les cotés avant de finir la montée.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

Puis redescente vers le sud jusqu'à Barbirey-sur-Ouche.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)
De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

nous revenons à Gissey en longeant le canal.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

Nous découvrons l'écluse de Barbirey.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

L'Ouche est parfois tout près du canal.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

L'éclairage met en valeur les belles feuilles orangé et or.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)

Le pont nous attendait avant de rejoindre les voitures.

De Gissey-sur-Ouche à Barbirey-sur-Ouche (2/11/2017)
Repost 0
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 14:13

Pour cette dernière balade de la journée en 2017, nous démarrons d’Auxey-Duresses en plein brouillard. C’est à peine si nous voyons le sommet de l’église.

Meursault (26/10/2017)

Nous nous dirigeons vers Meursault, au milieu des vignes. Le brouillard ne faiblit pas et nous voyons difficilement la tour qui est au milieu d’une parcelle.

Meursault (26/10/2017)

A l’entrée de Meursault, nous traversons le ruisseau des Cloux.

Meursault (26/10/2017)

Puis, nous nous dirigeons vers le centre et arrivons d’abord devant l’hôtel de ville, situé dans l’ancien château. Une pancarte nous rappelle qu’une partie du film "la grande vadrouille" fut tournée ici.

Meursault (26/10/2017)

Nous allons ensuite à l’église St Nicolas, dont le sommet de la flèche est encore dans le brouillard.

Meursault (26/10/2017)

Dans cette belle église, nous admirons l’orgue et sa tribune, mais surtout la statue de la vierge à l’enfant en pierre polychrome du XIVième.

Meursault (26/10/2017)

Nous retraversons le ruisseau des Cloux.

Meursault (26/10/2017)

Et continuons vers le sud-ouest, toujours au milieu des vignes, mais aussi en plein brouillard qui nous empêche de voir loin. Nous traversons le hameau de Blagny. Un peu plus loin, nous décidons de quitter l’itinéraire prévu (vers Gamay) et de prendre la voie directe pour monter à la Roche Dumay, en espérant arriver au-dessus du brouillard. Et c’est effectivement ce qui se produit.

Meursault (26/10/2017)

Nous pouvons casser la croûte au soleil, avec une jolie vue. Nous sommes tellement bien que nous pouvons même effectuer une courte sieste.

Meursault (26/10/2017)

Nous repartons vers le nord-nord-est. A nos pieds, le brouillard se dissipe lentement, mais il est toujours là.

Meursault (26/10/2017)

Nous traversons la montagne de Montmellian. Par endroit le chemin est magnifique : une vraie autoroute pour marcheurs !

Meursault (26/10/2017)

Et nous arrivons au belvédère sur Meursault. Le brouillard s’est dissipé et le soleil tape fort.

Meursault (26/10/2017)

Il ne nous reste plus qu’à traverser le sentier botanique et prendre une descente assez raide pour arriver de nouveau à Auxey-Duresses, qui cette fois est sous le soleil.

Meursault (26/10/2017)
Repost 0
20 octobre 2017 5 20 /10 /octobre /2017 17:55

L’objectif de la balade d’aujourd’hui est de découvrir les points de vue que l’on a depuis la petite colline qui domine Volnay. Pour cela, nous nous proposons de suivre un itinéraire assez tortueux reprenant en partie le tracé de l’ancien GR76 devenu GR de Pays. Le trajet de Quetigny à Volnay se fait sous un temps assez maussade. Mais, quand nous arrivons sur la place de Volnay, les rayons de soleil commencent à percer.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous partons vers le nord et passons d’abord près de l’église.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Puis, nous traversons le village et montons, toujours vers le nord.Nous dominons maintenant le village de Volnay.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Et déjà, la vigne nous apparait dans toute sa beauté.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous effectuons le tour du plateau et arrivons à un endroit d’où l’on peut voir Pommard au nord-est.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Le plateau présente aussi par endroit des vues agréables.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Puis, nous repartons vers le sud et arrivons sur le site de Notre Dame des Vignes.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

On y arrive par une sorte de tunnel dans la végétation.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

La statue est perchée sur un monticule de pierres "percées" et est orientée vers les vignes, évidemment.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

De cet endroit, on domine Volnay et son vignoble.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous continuons à faire le tour du plateau et pouvons à présent apercevoir vers le sud Meursault, aisément reconnaissable à son clocher très haut (flèche de 50m).

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Puis, à l’ouest, c’est Auxey-Duresses

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous terminons le tour du plateau, puis repartons vers le sud, pour arriver en un lieu où on domine à nouveau tous les villages de vignerons et le débouché de la combe Danay. Il est surprenant de voir comme les vignes ne sont pas identiques et apparaissent en lanières vertes, jaunes, oranges, rouges, etc…

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous longeons alors la combe Danay par un petit sentier  en sous-bois.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous passons de l’autre coté de la combe et repartons vers le sud. Cette fois, nous apercevons très bien Monthelie tout proche et Meursault dans le lointain.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Cette fois, nous quittons les hauteurs et redescendons au milieu des vignes. Nous contournons Monthelie, longeons le camping "la grappe d’or" et suivons à présent la véloroute nord-est. Les dames prennent un peu de repos sur une petite murette.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Les hommes aussi.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Et nous arrivons de nouveau en vue du village de Volnay.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous passons à coté de la chapelle Notre Dame de Pitié, qui jouxte le cimetière.

Les belvédères de Volnay (19/10/2017)

Nous voici de retour à notre point de départ après avoir cheminé dans ces vignes mondialement connues, à une période où elles ont pris leurs plus belles couleurs.

Repost 0
13 octobre 2017 5 13 /10 /octobre /2017 13:51

Le temps est nuageux, quand nous arrivons au lac de Cercey, près de Pouilly en Auxois. C’est un des réservoirs créés pour réguler le niveau du canal de Bourgogne. Aujourd’hui, le niveau est très bas.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Nous longeons la digue vers le nord, puis vers l’ouest et prenons le chemin qui longe la rigole d’alimentation du lac. Elle est à sec.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Cette rigole nous conduit jusqu’au château de Chailly-sur-Armançon, qui , à présent, abrite un golf.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Le parc du château présente de magnifiques couleurs.

 

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Nous nous orientons ensuite vers le sud pour monter jusqu’au village de Dionne.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

En chemin, nous admirons les teintes des arbres.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

A Dionne, nous nous arrêtons au lavoir.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Le site de ce lavoir est très joli. Nous pique-niquons à cet endroit, surtout qu’une table est prévue à cet effet.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Nous prenons ensuite la route nord-est, afin de trouver le chemin qui part plein sud vers Chatellenot. Au milieu des arbres, nous apercevons le lac de Cercey.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Un arbre assez torturé attire notre attention.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Nous débouchons sur des champs cultivés.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Nous faisons un petit détour pour aller voir l’ancien moulin à vent.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Les restes de l’ancien château-fort de Chatellellenot sont visibles.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Nous redescendons ensuite vers Cercey, par un temps ensoleillé.

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)

Et, nous voici de retour au lac de Cercey (ou ce qu’il en reste !).

Autour du lac de Cercey (12/10/2017)
Repost 0
9 octobre 2017 1 09 /10 /octobre /2017 18:45

Encore une belle journée où la brume matinale s’est rapidement dissipée. Nous partons de Flavignerot , en direction du nord. Nous apercevons en face la forêt où nous serons tout à l’heure.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Nous obliquons vers le nord-nord-ouest pour passer à la Fontaine des Pins. Actuellement, la source n’a que peu d’eau.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Puis nous continuons pour descendre la Combe des Fées.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Cette combe se révèle très jolie.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)
De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Une fois arrivés à la Combe de Notre Dame d’Etang, un petit crochet vers le sud nous permet de trouver un sentier qui monte en diagonale vers la route forestière. En chemin, nous rencontrons des arbres magnifiques, d’autant plus beaux, que maintenant nous sommes sur le versant ensoleillé.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Nous suivons ensuite la route forestière vers le nord, pendant plusieurs kilomètres. En chemin, nous rencontrons un arbre coupé de manière inhabituelle.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Nous arrivons ainsi à la Fontaine Sainte Anne, où nous nous reposons un peu

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Un peu plus loin, nous atteignons la Croix des Minimes, reste du monastère tenu par les moines de l’ordre des Minimes, qui autrefois accueillaient les pèlerins qui se rendaient à Notre Dame d’Etang.

 

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

A partir de cet endroit, le sentier est raide et permet d’arriver rapidement à la chapelle Notre Dame d’Etang. La statue du sommet vient d’être restaurée.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)
De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

 

A 100 mètres de là, le site de départ de parapente nous offre une vue magnifique vers l’ouest.

 

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Mais, vers l’est, ce n’est pas mal non plus. On distingue bien Dijon au loin, ainsi que le Mont Afrique en face.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Le reste de la balade est simple : nous suivons le GR7 vers le sud, sur plusieurs kilomètres. Nous passons au col de la Mialle, puis au col de la Toppe. Là, compte-tenu de l’heure avancée, nous décidons de raccourcir en ne passant pas à la Rente de Chamerey, mais en obliquant tout de suite vers le nord-est par le sentier des croix blanches. La descente se révèle assez belle.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Il y a même un passage resserré au milieu des roches.

De Flavignerot à Notre Dame d’Etang (5/10/2017)

Une dernière petite montée et nous voici de retour à Flavignerot.

Repost 0
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 18:07

Quand nous partons de Quetigny, il y a du brouillard. Mais il se dissipe très vite et quand nous rejoignons le point de départ de la balade, à l’Etang – Vergy, on n’en voit plus que des traces.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Nous partons vers l’ouest, en suivant le GR7. Cela commence par une petite montée.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Le temps est superbe et nous admirons les couleurs de l’automne qui commencent à se manifester.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Un passage dans les bois se présente comme une trouée dans la végétation.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

La hauteur prise nous permet d’avoir une jolie vue, en particulier sur Collonges - les – Bévy où nous passerons tout à l’heure.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Nous traversons Bévy.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Nous obliquons vers le sud, passons à côté de la source de la petite rivière qui porte le joli nom d’ Abime de Bévy et montons vers Collonges. Une maison est défendue par ce chien impressionnant !

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

 

Mais, ce qui nous intéresse le plus dans ce village, c’est le tilleul (dit de Sully), de 30 m de haut,  4,8 m de circonférence et qui a plus de 400 ans.

 

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

 

A la sortie du village, il y a aussi un château aux tuiles vernissées.

 

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Nous descendons ensuite dans la combe de Roche

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Et remontons de l’autre côté. Là, la vue porte loin.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Et nous arrivons à Chevannes.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Le village comporte plusieurs belles maisons anciennes. Nous allons jusqu’au lavoir où nous allons casser la croûte.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Puis, nous quittons le GR7 pour obliquer vers le sud-est en utilisant le chemin qui est au fond de la combe de Chevannes.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Là aussi, nous observons l’arrivée des couleurs de l’automne.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Nous allons jusqu’à Meuilley et nous obliquons vers le nord, en utilisant un sentier agricole, proche du Meuzin. Mais la rivière est à sec.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Nous apercevons très bien la colline de Vergy, avec les ruines de l’abbaye de St Vivant.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Le long du Meuzin, il y avait plusieurs moulins à eau. Mais ils sont à présent transformés en fermes ou habitations, à l’exception du moulin Chevalier, qui a fonctionné de 1256 à 1980 et que nous pourrons peut-être visiter grâce à l’Association du Moulin de Messanges qui a entrepris de le réhabiliter.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)

Et nous voici de retour à l’Etang-Vergy, après une jolie balade par un temps inespéré.

Dans l’Arrière – Côte, autour de Bévy (28/9/2017)
Repost 0
26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 08:41

Il fait très beau quand nous nous garons au bord du réservoir de Panthier, à côté de Solle. Le site est très joli sous le soleil.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous longeons le réservoir sur la digue vers le Sud.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Après avoir franchi le déversoir, nous arrivons à l’extrémité Sud du lac.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous prenons un chemin vers le Sud-Ouest, en bordure de bois, qui nous amène à Vandenesse-en-Auxois. Nous faisons une pause au port ; le site, bien aménagé, est très beau, avec vue sur le Château de Châteauneuf.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)
Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous repartons le long du canal, sur une véloroute goudronnée.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous avons la chance de voir une péniche franchir une écluse.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Puis nous montons à Châteauneuf par une petite route qui passe sous le Château.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)
Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous faisons un petit détour par le lavoir, légèrement en contrebas.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous visitons déjà l’église qui possède deux belles statues, une Vierge à l’oiseau et un Jean-Baptiste.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)
Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Le village est très beau et possède de belles maisons comme celle-là.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous avions prévu de pique-niquer au point de vue, mais le site est déjà occupé par un groupe. Il faut dire que l’endroit s’y prête.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous nous arrêtons donc plus loin, à côté du parking et repartons au Nord dans le Grand Bois. Et soudain, nous nous trouvons face à face avec un ours imposant.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous passons devant une chapelle et cheminons sur un agréable sentier en sous-bois.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Nous obliquons à gauche pour retrouver l’ancienne voie romaine que nous allons suivre vers le Nord-est, mais très vite nous visitons les ruines de l’ermitage saint-Julien.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Au bout de 2 km, nous tournons à gauche dans une belle allée engageante mais qui au bout de quelques hectomètres devient nettement moins bien entretenue et où nous devons cheminer au milieu de ronces envahissantes. Lors de la descente, nous apercevons de nouveau le réservoir de Panthier, que nous rejoignons rapidement.

Du réservoir de Panthier à Châteauneuf (21/09/2017)

Quel plaisir de s’être promené dans ces splendides paysages sous le soleil !

Repost 0
14 septembre 2017 4 14 /09 /septembre /2017 19:30

Le mauvais temps a été dissuasif et nous ne retrouvons que 3 au départ de Fixin. De plus, notre photographe attitré nous a fait faux bond et personne n’a d’appareil photo, nous devons donc prendre les photos avec un téléphone bas de gamme, ce qui explique la piètre qualité de celles-ci.

Nous remontons la combe de Fixin et arrivons rapidement aux cent marches.

De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)

Nous faisons un petit détour vers l’Est pour aller admirer les falaises.

De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)
De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)

Puis nous repartons vers l’Ouest et trouvons sur le chemin un panneau d’information sur les pelouses calcaires.

De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)

Nous continuons dans la même direction sur un petit sentier non marqué sur la carte, plus agréable que le large chemin qui lui est pratiquement parallèle et que nous finirons par retrouver.

De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)

Ce dernier nous mène à la Rente de Chamerey, très bien entretenue par une association, où nous pique-niquons bien à l’abri. Nous repartons en sens inverse et obliquons à droite sur l’ancien tracé de la variante du GR7. Nous le quittons rapidement pour remonter vers l’Est une jolie combe sans nom dans le Bois de Montmésange. Un rayon de soleil donne même une jolie lumière.

De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)

Après avoir obliqué légèrement vers le Sud-Est, nous arrivons au-dessus de la combe de Brochon où nous profitons du point de vue sur les falaises … et d’une belle éclaircie.

De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)
De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)

Nous restons au-dessus de la combe, sur un sentier parallèle au chemin qui nous mène au GR de Pays des Grands Crus qui va nous ramener au Parking. Auparavant, nous bénéficions d’une belle vue sur l’église de Fixin et sur les vignes où des vendangeurs travaillent encore.

De Fixin à la Rente de Chamerey (14/09/2017)

C’était une bien belle balade et nous n’avons pas regretté d’avoir bravé la petite pluie du matin.

Repost 0
9 septembre 2017 6 09 /09 /septembre /2017 12:03

Après deux mois d’arrêt, nous reprenons nos balades hebdomadaires. Nous nous retrouvons à Messigny, pour retrouver avec plaisir le Val Suzon. Le temps est un peu couvert, avec quelques apparitions du soleil et la température est idéale pour la marche. Nous commençons par nous diriger vers la Roche-Château, qui, depuis le bas, est toujours aussi belle.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

Et c’est toujours un plaisir de monter sur la roche en passant par le petit tunnel et le trou, dont il faut s’extirper.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

En haut, le paysage est toujours agréable.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

C’est ensuite le sentier des balcons du Suzon. En chemin, Christian nous initie au "géocaching" (c’est ainsi que cela s’appelle en français !). Il en profite pour repérer des caches où il pourra emmener ses petits-enfants.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

Nous arrivons ainsi aux Roches de St Fol (ou Balcons de St Fol).

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

Le groupe est heureux de retrouver ces paysages.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

Et nous en profitons pour pique-niquer en admirant la vue.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

Mais, nous repartons rapidement et raccourcissons la balade, pour permettre à plusieurs d’entre nous d’assister aux obsèques d’une amie. Ainsi, nous montons sur le plateau, passons devant le village vacances de Ste Anne et rejoignons la combe d’Arvaux, qui nous ramène directement à notre point de départ. Au milieu de la combe, nous passons sous un superbe rocher.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)

Vu de l’autre côté, certains trouvent que ce rocher ressemble à un gorille. Mais, il y a encore trop de feuilles pour que ce soit net.

De la Roche Château à la Combe d’Arvaux (7/9/2017)
Repost 0