Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 11:39

Le temps est beau, quand nous partons de Flavignerot.

De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)

Nous montons pour rejoindre le sentier du tour du Mont Afrique

 

De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)

Près du sommet, on peut voir de beaux rochers

De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)
De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)

A plusieurs endroits sur le sentier du tour du mont Afrique, on peut avoir de belles vues, même si le soleil est un peu voilé et que la vue ne porte pas très loin.

De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)
De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)
De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)

Mais, on constate aussi que l’ancien blockhaus, près du bois du camp de César a été tagué. D’habitude, les tags sont plutôt déplaisants; ici, on voit une certaine recherche esthétique, même s’il y a une dégradation complète du site.

De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)

Et nous avons aussi observé un laurier des bois (Daphne Laureola), pas encore fleuri. Le printemps n’est pas encore pour tout de suite.

De Flavignerot au mont Afrique (16/2/2017)
Repost 0
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 10:25

Contrairement au temps pluvieux de la veille, il fait beau quand nous arrivons au parc de la Bouzaise, à l’ouest de Beaune. Nous commençons par traverser le parc.

La montagne de Beaune (9/2/2017)
La montagne de Beaune (9/2/2017)

Nous avons la chance d’apercevoir une bernache nonnette.

 

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Puis, nous arrivons au début de la vigne, avec la "montagne" de Beaune en face.

 

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Notre itinéraire comprend de nombreux panneaux explicatifs

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Que nous examinons avec plus ou moins d’attention.

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Au cours de la montée, la vue n’est pas exceptionnelle, à cause d’une légère brume.

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Une fois en haut, nous longeons quelques habitations ; l’une d’elle contient un arbre tout à fait original.

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Nous traversons un parcours sportif, puis une petite forêt comprenant quelques beaux endroits.

La montagne de Beaune (9/2/2017)

En commençant la descente, nous arrivons à une stèle réalisée à la gloire des artisans de la pierre et du vin.

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Un peu plus loin, nous passons près de la Vierge dressée en souvenir de la libération de Beaune le 8 septembre 1944.

 

La montagne de Beaune (9/2/2017)

Puis, nous redescendons jusqu’à Beaune et retraversons le parc de la Bouzaise, en passant cette fois près de la source de la Bouzaise.

La montagne de Beaune (9/2/2017)
Repost 0
7 février 2017 2 07 /02 /février /2017 16:56

C’est aujourd’hui une balade tout à fait inhabituelle qui nous attend : le circuit du "Mont Chapet" vient d’être réalisé par le Comité Départemental de Randonnée Pédestre de Côte d’Or. Il s’agit d’une balade entièrement citadine, qui permet de mieux découvrir un quartier de Dijon, qui n’est pas habituellement celui qui est visité par les touristes. Nous accédons à la place Darcy par le tram ou en vélo et nous nous retrouvons devant l’ours de Pompon, dans le square Darcy.

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Nous passons d’abord devant la façade de l’hôtel de la cloche, inscrite à l’inventaire des Monuments Historiques, avant de nous diriger vers la place St-Bernard. C’est l’occasion pour nous de découvrir que les personnages représentés sous St Bernard sont presque tous de la famille des ducs de Bourgogne !

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Rue Courtépée, nous passons devant la Villa Pernot, ancien siège de la biscuiterie Pernot, également classée à l’inventaire des Monuments Historiques. C’est le souvenir d’une époque où même les installations industrielles étaient belles.

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Au fond de l’impasse Gagnereaux, nous pouvons voir une tour pseudo-mauresque.

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

De manière surprenante, le plafond du porche de cet immeuble est peint. Voici par exemple une Ste Véronique.

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Pendant toute la balade, nous avons l’occasion de voir des immeubles ou maisons présentant respectivement des caractéristiques "Art nouveau" ou "Art déco" (pour ceux qui, comme moi, ne sont pas très férus en la matière, je vous conseille la lecture du blog de Christophe Courtois : "Savez-vous faire la différence entre Art Nouveau et Art Déco ? http://christophecourtois.blogspot.fr).

Voici par exemple des maisons Art Nouveau.

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)
Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)
Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Et à présent des maisons Art Deco.

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)
Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)
Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Mais bien d’autres éléments intéressants ont pu être vus au cours de la balade, comme ce jardin partagé, avec réalisation de compost en commun

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Des citations de Eluard, dans le square Paul Eluard

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Du jasmin déjà fleuri

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Une ruelle piétonnière étroite, inconnue des vieux dijonnais que nous sommes

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

Et bien d’autres choses non photographiées, comme ces livres partagés en libre service.

Nous approchons de la fin de la balade en arrivant à la statue de Rude, place Auguste Dubois. Cette statue remplace celle en bronze, fondue par les allemands pendant la seconde guerre mondiale.

Le Mont Chapet à Dijon (2/2/2017)

De là, nous pouvons traverser le square Darcy pour revenir à notre point de départ. Nous n’avons fait que 7 kilomètres environ ; mais cette sortie plus culturelle était la bienvenue, à une période où il n’est pas facile de randonner dans les bois à cause de la chasse.

 

Repost 0
31 janvier 2017 2 31 /01 /janvier /2017 15:22

Le temps froid et ensoleillé perdure. Nous en profitons pour aller voir l’étang de Satenay, dans la plaine, non-loin de Gevrey-Chambertin. Nous partons de l’église de Barges, qui est isolée du village. Tout de suite, nous apercevons une aigrette.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Puis un héron.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Nous traversons les champs vers l’ouest et arrivons rapidement au grand Etang de Satenay.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Il est entièrement gelé et la glace brille au soleil.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Il a probablement gelé en plusieurs épisodes et cela laisse un beau méandre sur la glace.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Certains audacieux vérifient la solidité de la glace.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Puis, nous repartons vers le nord en utilisant le tracé de la voie romaine, toujours rectiligne.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Nous obliquons vers l’est, le long du bois de Chèneteau.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Puis, nous retrouvons les champs. Notre itinéraire ne nous permet pas de passer près du petit Etang de Satenay, mais nous arrivons près d’un autre petit étang sans nom ; il est privé, mais nous arrivons tout de même à voir le coucher de soleil à travers les barreaux.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)

Puis, nous arrivons rapidement à notre point de départ.

De Barges à l’étang de Satenay (26/1/2017)
Repost 0
23 janvier 2017 1 23 /01 /janvier /2017 19:03

Nous n’avons eu aujourd’hui que 4 kms à faire pour nous retrouver à Couternon. Le temps est toujours froid et ensoleillé. Nous démarrons notre balade de la base de loisirs et commençons par traverser le village. Nous allons jusqu’à l’église, au fond d’une impasse, en retrait de la route principale.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Puis, nous traversons la Norges sur une jolie petite passerelle.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Nous allons ensuite longer de grands champs

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Nous passons à côté d’un premier étang privé, où nous n’avons pas accès ; mais à travers les arbres, nous avons la chance de voir deux cygnes s’ébattre sur la glace.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Et nous arrivons aux étangs de Couternon, au lieu-dit "la grande charme".

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Plusieurs étangs sont séparés par une zone de terre comportant un chemin : cela nous permet de voir les étangs sous toutes leurs facettes. Nous pouvons d’abord admirer de la neige sur le lac glacé.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Puis, des reflets sur la glace.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Le soleil donne aux eaux de superbes teintes.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Des plantes connues sous le nom de "plumeaux" ajoutent du cachet au spectacle.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)
Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Nous passons aussi à un endroit où il y a un courant. Il n’y a donc pas de glace à cet endroit. Cependant de la glace s’est formée autour des herbes et, là aussi, c’est très joli.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)
Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Des oiseaux (essentiellement des canards et des foulques) sont regroupés juste à l’endroit où la glace commence. Certains sont sur la glace, et d’autres sont dans l’eau.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

Nous allons aussi faire un tour près du premier étang de Bressey, qui est accessible. Puis nous quittons les étangs à regret. Mais notre guide avait encore prévu une surprise : nous passons par le petit sentier pédagogique comprenant des postes d’observation des animaux, mais aussi une mare pédagogique.

Les étangs de Couternon (19/1/2017)

La mare est évidemment moins animée qu’à la belle saison ; mais nous reviendrons ! Nous retrouvons les champs et nous voila bientôt de retour, très satisfaits de cette balade hivernale.

Repost 0
17 janvier 2017 2 17 /01 /janvier /2017 18:36

Il fait gris et la météo nous annonce de la pluie pour la fin de l’après-midi. Nous ne trainons donc pas et nous retrouvons près du lac Kir.

Le lac Kir (12/1/2017)

Nous traversons les jardins familiaux et arrivons à Plombières, le long du bief du canal.

Le lac Kir (12/1/2017)

Nous traversons l’Ouche

Le lac Kir (12/1/2017)

Et nous retrouvons le canal. Il commence à présenter de belles figures annonçant son gel prochain

Le lac Kir (12/1/2017)

Un héron nous regarde passer tranquillement.

Le lac Kir (12/1/2017)

Nous regagnons le bord du lac Kir. Nous y voyons beaucoup d’oiseaux : canards, foulques, etc… Un héron nous laisse nous approcher à 3 mètres environ avant de s’envoler.

 

Le lac Kir (12/1/2017)

Un autre groupe d’oiseaux attire notre attention. Ils ressemblent à des cormorans, mais ils présentent du blanc sur le plastron est-ce parce qu’ils sont jeunes ou bien est-ce une caractéristique des cormorans continentaux ?

Le lac Kir (12/1/2017)
Le lac Kir (12/1/2017)

Nous faisons le tour du lac et passons à l’endroit où l’Ouche arrive au lac.

Le lac Kir (12/1/2017)

Nous rejoignons ensuite les voitures quelques instants avant que la pluie commence à tomber.

Repost 0
7 janvier 2017 6 07 /01 /janvier /2017 19:50

Pour cette première balade de 2017, nous nous retrouvons à Blagny sur Vingeanne. On aperçoit par endroit quelques résidus de neige.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Nous commençons par nous diriger vers le canal.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Un écureuil saute d’arbre en arbre, mais nous n’arrivons pas à le photographier. Il est trop vif et le photographe trop lent ! Nous arrivons à l’écluse de Blagny

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Nous allons suivre le chemin de halage jusque Beaumont. A côté, les champs ont une jolie couleur blanche, du fait de la fine couche de neige.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Nous arrivons à l’écluse de Beaumont au moment où les nuages commencent à partir.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Et le soleil perce la couche de nuage.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Nous quittons le canal pour longer Beaumont sur Vingeanne

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Et arriver au lavoir. C’est certainement un des plus imposants de Cote d’Or.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Nous montons alors la petite pente qui nous conduit à l’entrée du village. Nous le traversons et passons à côté du château.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Puis, nous arrivons aux champs, sous un magnifique soleil (qui nous permet de mieux supporter la température un peu froide !).

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Cependant la neige persiste sur le chemin et nous avons le plaisir enfantin de marcher dans la neige.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)

Nous retournons ainsi à Blagny, contents de cette remise en jambes.

La vallée de la Vingeanne de Blagny à Beaumont (5/1/2017)
Repost 0
28 décembre 2016 3 28 /12 /décembre /2016 18:03

Pour cette dernière balade de l’année 2016, nous n’allons pas loin : à 6 km de Quetigny, nous démarrons de Neuilly-les-Dijon, après le pont qui se situe près de la mairie. Le temps est clément, bien meilleur que le brouillard givrant de la veille. Sur la rive droite de l’Ouche, nous longeons d’abord l’étang de Neuilly.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)

Puis, nous arrivons à un endroit où un panneau nous indique que l’on essaie de re-méandrer l’Ouche pour lui redonner son caractère de rivière avec sa flore et sa faune, au lieu du fossé qu’elle était devenue.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)

Nous apercevons un héron dans les arbres ; mais il est parti avant que le photographe soit prêt et il ne reste qu’une photo d’arbres parasités par le gui.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)

Au niveau de Crimolois, le chemin rive droite s’arrête et il y a un pont pour traverser l’Ouche. Mais auparavant, nous allons jeter un coup d’œil au petit étang situé là. Un autre héron se trouve au bord ; mais lui aussi ne nous attend pas.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)

Nous repartons en sens inverse sur l’autre rive, pendant un moment, puis nous obliquons vers le nord, traversons Neuilly-les-Dijon jusqu’à la gare, passons sous l’autoroute et nous retrouvons dans les champs.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)

Nous ne sommes pas loin de Chevigny St-Sauveur, mais nous tournons à gauche pour longer Sennecey-les-Dijon, passer près du fort et du cimetière. Nous nous dirigeons alors vers le sud-sud-est par la route très passante qui conduit à Genlis. De là, nous pouvons admirer le soleil couchant.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)

Puis, nous retrouvons les quartiers hauts de Neuilly-les-Dijon et redescendons vers le centre. Nous passons à côté de la butte de terre qui protège la ville des inondations de l’Ouche.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)

Puis, nous retrouvons le bord de l’Ouche, jusqu’au pont près duquel sont garées les voitures.

Au bord de l’Ouche, de Neuilly à Sennecey (15/12/2016)
Repost 0
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 10:54

Quand nous partons de Quetigny, il y a du brouillard et nous nous attendons à ce que le principal intérêt de la balade soit l’observation du givre dans la nature. Mais, très vite le soleil apparait et il est radieux, quand nous démarrons de Pasques.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Nous arrivons assez vite au gouffre du Creux Percé. Ce nom assez curieux indique, parait-il, que la cavité est percée de trous. On a du mal à voir le fond : mais un grillage empêche les imprudents d’approcher trop près et de courir un risque inutile.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Nous continuons à travers la forêt et arrivons au bord de la combe de Vaux de Roche. Les bords sont abrupts et l’on peut voir de beaux rochers.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)
Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Un peu plus loin, nous arrivons au chemin qui descend vers le fond de la combe. Nous l’empruntons un moment, pour aller jusqu’aux grottes. Nous commençons par la grotte des Célerons, dont l’accès est facile. Une sorte de tunnel conduit à la grotte proprement dite qui débouche sur la combe.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Non loin de là, il y a une autre grotte, la "boite à lettres", ainsi appelée à cause de la forme de l’entrée, très restreinte. Quelques volontaires suffisamment souples s’y introduisent et l’explorent avec des lampes. Elle est aussi assez jolie.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)
Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Après cela, nous retournons sur nos pas, remontons sur le plateau et traversons la forêt. Nous débouchons sur les champs cultivés et nous prenons le chemin du retour. Mais tout à coup, nous nous apercevons que, comme la semaine dernière, le massif du Mont Blanc est visible, avec une face éclairée par le soleil couchant. Il est assez net, mais nos appareils photo ne sont pas très efficaces.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Cette vue sur le Mont Blanc nous accompagne jusqu’à Pasques. A l’entrée du village, nous pouvons observer le monument qui rappelle la bataille qu’a livré à cet endroit, le 27/11/1870, l’armée des Vosges commandée par Garibaldi.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Nous terminons juste avant la nuit cette balade originale et variée.

Repost 0
3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 10:39

Par cette très belle journée hivernale, nous nous retrouvons assez nombreux au parking de départ du sentier bonbis, à Chenove, à côté du jardin public du Clos du Roy. Nous le longeons et passons à côté du Pressoir des Ducs.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Le chemin, plein Nord, passe entre les les jardins et les vignes, puis monte (Ouest) dans un bois et traverse d’anciennes carrières pour atteindre le plateau.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Après être passé à côté du centre équestre, puis de la bergerie, nous faisons une pause vers le terrain d’aéromodélisme. La montée et le soleil nous ont bien réchauffés.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Au bout de la ligne droite, nous quittons le sentier Bonbis pour éviter une zone boisée où il peut y avoir de la chasse, et traversons le plateau vers le Sud-Est.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Certains goûtent des baies de genévrier, mais ça manque un peu de choucroute.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous nous rapprochons de la combe du Pré et bénéficions de belles vues.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)
Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous sortons d’une zone militaire sans nous être rendus compte que nous y étions entrés.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Et soudain, un peu plus loin, quelqu’un crie : « Regardez devant ! ». Et en levant les yeux, nous apercevons …

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Le Mont Blanc ! Sa silhouette lointaine nous accompagnera plus ou moins au gré des trouées, jusqu’à la table d’orientation. Pour l’instant, nous atteignons le pas de tir à l’arc.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Et nous rejoignons le sentier Bonbis en contrebas de la déchetterie. Mais que regardent-ils donc à l’horizon ?

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)
Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous pénétrons dans la pinède.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

L’incendie de juillet 2015 a ravagé des zones entières.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Mais heureusement, ce beau chêne a été épargné.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous atteignons la table d’orientation.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Puis, après avoir rejoint les habitations, pour regagner nos voitures, nous traversons le jardin du Clos du Roy, avec ses animaux de la ferme, et nous nous faisons un copain.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)
Repost 0