17 octobre 2014 5 17 /10 /octobre /2014 15:00

La balade d'aujourd'hui se déroule en partie sur le chemin qu'empruntaient depuis Vosne-Romanée les moines de l'abbaye de St-Vivant, dont les ruines sont encore visibles aujourd'hui sur la colline de Vergy. Au départ, il pleut légèrement

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

et  on ne voit pas trè loin à cause d'une légère brume.

 

 

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Nous passons à côté de la fameuse Romanée Conti, alors que la pluie cesse.

 

 

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)
Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Puis, nous montons tranquillement sur le plateau. De là, on voit que la plaine est dans les nuages.

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Nous passons à Concoeur, puis montons en haut de la colline, à travers bois, en utilisant toujours le sentier des moines. Nous entrons dans le nuage.

 

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

En arrivant au point de vue qui domine Villars-Fontaine, on ne voit strictement rien.

 

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Heureusement, la découverte de nombreux pieds de houx déjà fleuris, nous console.

 

 

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Après le casse-croûte, assis sur une murette qui se trouvait-là tout à fait à point, nous reprenons le chemin et constatons, ô miracle, que le brouillard est parti et qu'l y a même un léger soleil.

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

La vigne et la forêt se colorent de plus en plus.

 

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)
Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Après un petit passage dans les bois, nous arrivons au-dessus de la jolie combe de Pernant. Mais nous n'arrivons pas à voir la cascade de la Serrée, pourtant indiquée sur la carte.

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)
Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Nous retrouvons le chemin du matin et pouvons, cette fois, voir un peu mieux la plaine de Saône.

Le chemin des moines de St-Vivant (16/10/2014)

Avec un tel paysage, on comprend pourquoi notre département s'appelle "la Côte d'Or"!

Partager cet article

11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 10:53

Les prévisions météo étaient très mauvaises; cela explique sans doute que nous n'étions que quelques uns pour cheminer sur les balcons de la Cozanne, en Saône et Loire. Après nous être un peu égarés en route, du fait d'une signalisation de travaux insuffisante, nous arrivons à Paris l'Hopital, point de départ de la balade.

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Pour l'instant, il ne pleut pas et nous bénéficions même de quelques rayons de soleil en montant vers le sud.

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Les vignes commencent à avoir de magnifiques couleurs.

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

En route, nous trouvons des chataignes, ce qui est rare dans nos contrées.

 

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

On trouve encore quelques fleurs.

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Le groupe apprécie d'être parti quand même, malgré les prévisions pluvieuses.

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Nous descendons à Sampigny-les-Maranges

 

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Et au bord de la Cozanne, que nous suivons pendant un petit moment.

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)
Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Puis nous remontons vers le nord, de l'autre côté de la vallée. Dezize-les-Maranges est aussi un très joli village.

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Nous avons toujours de belles vues sur la vigne, mais le ciel s'assombrit.

 

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

La pluie arrive, alors que nous cassons la croûte à Borgy. Nous sortons les capes multicolores.

Les balcons de la Cozanne (9/10/2014)

Et nous ne trainons pas en route. Alors que la pluie redouble, nous raccourcissons l'itinéraire, pour arriver au plus vite aux voitures. Nous ferons la balade complète une autre fois: elle en vaut la peine!

Partager cet article

3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 22:01

Temps estival pour ce matin d'octobre. Nous rejoignons Ste-Sabine, charmant village de l'Auxois.

Ste-Sabine, son château et son église

Ste-Sabine, son château et son église

Nous montons le côteau conduisant au Cordon, petit massif forestier dominant le village à l'ouest. Nous découvrons Chateauneuf dans la brume du matin.

Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)

Après une traversée paisible et ombragée, nous débouchons sur le plateau où un poirier sauvage nous offre ses fruits et un coin pour la pause café.

Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)

Longeant un champ de maïs approchant de sa maturité, nous arrivons bientôt à Chaudenay-le-Château.

Nous nous dirigeons vers le château dont nous aperçevons les tours. Nous sommes rejoints par un habitant qui se propose pour nous donner quelques commentaires sur le monument. L'édifice dont une partie date du 12ème siècle, est privé. Il a failli être démantelé pour récupérer les pierres mais grâce à un mécène américain il a pu être sauvé de la destruction. Un partie a été restaurée mais l'entretien est minimum et le donjon est affecté de profondes fissures.

Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)
Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)

Nous poursuivons, grâce à notre guide, notre découverte du village, par la visite du Musée-école. La salle de classe est retée dans son état de l'année 1946, date de sa fermeture. L'ancien instituteur qui nous la fait visiter nous relate brièvement son histoire et nous montre les lieux.

Notre guide, les élèves randonneurs et les WC, modèle année 50
Notre guide, les élèves randonneurs et les WC, modèle année 50Notre guide, les élèves randonneurs et les WC, modèle année 50

Notre guide, les élèves randonneurs et les WC, modèle année 50

Après cette intéressante halte, nous jetons un dernier coup d'oeil sur le site et gagnons la fontaine-lavoir pour la pause pique-nique.

Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)
Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)

Nous nous dirigeons vers le réservoir de Chazilly par les Bordottes. Arrivés sur la RD 970, nous avisons une margelle qui permet au groupe de poser pour une photo souvenir.

Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)

Nous voici en vue du Réservoir de Chazilly dont le niveau est très bas. Nous sommes malgré tout impressionnés par la longueur de la digue.

Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)
Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)

De retour vers Ste-Sabine, nous admirons Chateauneud dans la lumière du soir et retrouvons le village et son église.

Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)
Ste-Sabine-Chaudenay-Chazilly (02/10/2014)

Partager cet article

27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 18:54

C'est encore un grand nom de la vigne de Bourgogne qui nous accueille aujourd'hui, puisque nous voici à Mercurey. Nous garons les voitures près de la belle église du XI ième

 

Mercurey (25/9/1014)

Puis, nous utilisons le GR76 vers le sud. En montant vers le hameau de Touches, nous avons une belle vue sur Mercurey.

Mercurey (25/9/1014)

Puis, à Touches, nous visitons l'église très belle elle aussi

 

Mercurey (25/9/1014)

Avant d'obliquer à l'ouest vers Aluze, en utilisant le GR7

 

Mercurey (25/9/1014)

Arrivés à Aluze, un coup d'œil depuis la table d'orientation s'impose, même si on ne voit pas très loin du fait d'une légère brume.

 

Mercurey (25/9/1014)

Un peu plus loin, nous passons au moulin, encore bien conservé.

 

 

Mercurey (25/9/1014)

Puis, c'est la descente vers le domaine d'Aubigny, où nous allons casser la croûte.

 

Mercurey (25/9/1014)

Et c'est reparti à travers vignes et forêts.

Mercurey (25/9/1014)

Par endroit, la vigne commence à prendre de jolies couleurs.

 

Mercurey (25/9/1014)

En chemin, nous apercevons le château de Rully

 

 

Mercurey (25/9/1014)

Et nous passons au moulin de la Bouère.

 

 

 

Mercurey (25/9/1014)

Avant de redescendre vers Mercurey

 

Mercurey (25/9/1014)

Nous avons eu la chance de ne pas avoir une goutte de pluie et la balade était vraiment jolie.

 

Partager cet article

24 septembre 2014 3 24 /09 /septembre /2014 18:13

Nous démarrons aujourd'hui de Lamargelle, pour effectuer une partie du "chemin des vieilles fermes"  et voir la borne "des trois abbés". Nous avons vite une belle vue sur Lamargelle.

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

A ce moment, l'hélicoptère de l'hôpital de Dijon vient se poser dans un pré, tout près de l'endroit que nous venons de quitter , et une ambulance arrive bientôt pour transférer un malade.

Nous traversons des champs caillouteux et de petits bois et arrivons bientôt à la borne dite "des trois abbés". C'est une magnifique pierre calcaire de plus d'un mètre de haut, et qui est gravée sur 2 faces. Sur une face, St Pierre tenant une grande clé symbolise l'abbaye de St Pierre de Flavigny.

La borne des trois abbés (18/9/2014)

Sur l'autre face, St Seine sur son âne représente l'abbaye de St-Seine

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

St Pierre indique une direction et St Seine la direction opposée. Cette borne indiquait la limite des territoires des 2 abbayes, ainsi que celui de l'abbaye de Fontenay, qui ne figure pas sur la borne. Tout cela est répertorié dans une charte de 1288.

Mais non loin de là, sur un chemin transversal nous avons pu voir d'autres bornes, un peu plus petites et dont les gravures sont moins visibles: il existe aussi un sentier dit "des bornes" qui passe à Pellerey. Nous nous promettons de faire cette balade plus tard.

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

En continuant le vieux chemin des fermes, nous arrivons à Petit Vallée, qui apparemment n'est plus habitée, mais où du matériel agricole est stocké. Puis, nous arrivons dans la forêt de Jugny, où nous cassons la croûte sur un tas de bois.

La borne des trois abbés (18/9/2014)

On arrive ensuite à un endroit qui a beaucoup souffert de la tempête de décembre 1999. Un panneau de l'ONF explique le reboisement. La ferme de Jugny, elle aussi, n'est plus habitée.

 

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

Nous traversons de grands champs bordés par des miradors de chasse.

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

Notre chemin disparait. Il n'avait sans doute plus d'utilité et a été labouré. Plus loin, le sentier forestier est encombré et la progression n'est pas facile.

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

Heureusement, cela ne dure pas, nous arrivons à la Côte à l'Ail et descendons vers Grand Vallée. C'est un charmant petit hameau, qui comporte encore de belles maisons anciennes.

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

Par de bons chemins, nous arrivons ainsi à la ferme du Crot du Pommier, puis à un sentier parallèle à la D901, qui nous ramène à Lamargelle. Pendant toute la journée, nous avons apprécié le calme de ces lieux!

 

La borne des trois abbés (18/9/2014)

Partager cet article

22 septembre 2014 1 22 /09 /septembre /2014 08:49

Nous partons  avec le soleil du croisement de la route d ’ Etaules avec la route du Val-Suzon pour monter à Roche Château et passons au pied de la paroi rocheuse.

Les balcons du Suzon (11/9/2014)

Belle vue du sommet avec une ronde autour d’un poteau !

Les balcons du Suzon (11/9/2014)
Les balcons du Suzon (11/9/2014)Les balcons du Suzon (11/9/2014)

Nous suivons le chemin de crête.

Les balcons du Suzon (11/9/2014)

Nous passons près d’une mare presqu’à sec.

Les balcons du Suzon (11/9/2014)

Nous arrivons aux rochers de Saint Fol aux formes surprenantes et avec des fleurs poussant dans les cailloux.

Les balcons du Suzon (11/9/2014)
Les balcons du Suzon (11/9/2014)Les balcons du Suzon (11/9/2014)

Pique-nique de l’autre coté de la combe en face des rochers. Nous prenons le chemin direction ouest qui nous mène à un beau point de vue sur Sainte Foy et le Val-Suzon regrettant de ne pas avoir pique niqué à ce confortable endroit.

Les balcons du Suzon (11/9/2014)

La descente sur le val est assez rapide. Nous franchissons ensuite le Suzon à sec et revenons par la fontaine de Jouvence et son tout petit filet d’eau  ce jour-là.

Les balcons du Suzon (11/9/2014)

Partager cet article

19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 18:39

Au départ du parc Noisot à Fixin, le ciel est encore brumeux.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous montons pour découvrir la statue de Rude : le réveil de Napoléon.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

 Nous redescendons jusqu’à  la combe Brochon et  la remontons. Au milieu des 100 marches une petite arche avec 5 grâces !

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Arrivés sur le plateau nous obliquons vers le sud restant dans la partie réserve boisée. En en sortant nous nous orientons plein ouest jusqu’au croisement  les Friches et de là nous nous dirigeons vers la combe Gourmand et la descendons jusqu’à l’arrivée des 100 marches de la combe de Fixin . Nous passons près d’un stockage de bois impressionnant.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous avons pu dans la matinée découvrir un souriceau, une mante religieuse  et un scarabée bicolore

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

et des fleurs encore nombreuses pour la saison.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous pique-niquons sur le bord de  combe

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous prenons le chemin qui mène à la rente de Chamerey jusqu’au croisement les Rouvrais et de là nous rejoignons la combe Laveau

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

En descendant cette combe nous aboutissons à Fixey, découvrons une collection d’arrosoirs

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

et admirons sa petite église romane dont l’entrée est surmonté d’un tau (t grec) signe des antonins repris après par François d’Assise et les franciscains.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Avec une  chaleur estivale nous rejoignons par les vignes Fixin et le parc Noisot.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Au cours de cette  balade très variée nous avons bénéficié enfin d’un ciel bleu et du soleil

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Partager cet article

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 10:18
Le Lac à Pont-et-Massène

Le Lac à Pont-et-Massène

Nouvelle excursion dans l'Auxois pour cette dernière randonnée avant les vacances et toujours le soleil et la chaleur.

Première conséquence de cette météo anormalement sèche : le Lac est à son niveau le plus bas, soit 4 à 5 mètres plus bas que sa cote habituelle à cette saison. La plage est fermée et la baignade est interdite. Pas de problème pour nous, nous sommes venus randonner et non nous baigner mais nous sommes un peu déçus tout de même de trouver ce site dans cet état.

Notre petit groupe pose devant la plage avant d'emprunter le sentier qui fait le tour du site.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Le parcours passe au plus près des rives, le plus souvent sous les arbres qui bordent le lac.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

De nombreuses maisons nichées dans les arbres possèdent un accès direct au lac. 

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous rencontrons sur notre périple, des rus, comme le Gour Goutard, des passerelles pour les franchir et remarquons de nombreux rochers de granit rose qui font l'attrait de ce site.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)Tour du Lac de Pont (26/06/2014)
Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Parfois, nous nous hasardons sur le rivage déserté par les eaux.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous atteignons bientôt une curiosité du Lac, le Pont Romain qui franchit l'Armançon au niveau du Moulin de la Ronce. Habituellement, cet ouvrage est couvert par les eaux et n'est praticable qu'en hiver.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Notre marche nous conduit aux confins de Montigny-sur-Armançon et nous empruntons l'autre rive. De nombreux hérons peuplent la rive du lac ainsi qu'une végétation très diverse surtout dans la zone la plus éloignée du barrage.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Sur cette rive le chemin est bordé de pins majestueux.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous rencontrons encore des entassement de grès rose du plus bel effet et des pierres que la nature a façonnées.

Entassement de grès et roche fendue
Entassement de grès et roche fendue

Entassement de grès et roche fendue

Nous contournons le barrage pour accéder au belvédère et constater que les cascades sont à sec. Dommage !

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous traversons le joli parc sous le barrage, longeons puis franchissons l'Armançon qui a repris sa vie normale.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous remontons par le parc au niveau du barrage. Un magnifique séquoia se dresse au milieu de la prairie.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous regagnons le haut du barrage et le parking ombragé où nous avons garé notre voiture, très satisfaits de notre escapade qui conclut notre saison de randonnée.

 

Partager cet article

19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 18:58

Nouvelle journée très ensoleillée pour cette balade dans l'Auxois.

Nous nous garons vers l'église de Précy-sous-Thil. Celle-ci vient d'être ouverte et nous en profitons pour la découvrir. Nous admirons les restes de peintures murales du 15ème siècle représentant l'Annonciation et St François d'Assise recevant les stigmates. Dans une chapelle située au transept, nous remarquons une belle sculpture en bois de la Vierge.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous poursuivons nos pérégrinations dans les rues de la bourgade, passons devant le château dont nous ne pouvons voir qu'une partie de la façade.

Dans cette rue, la devanture d'une ancienne librairie attire notre regard et un peu plus loin, c'est une vitrine consacrée à l'histoire de la médecine qui nous surprend.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous passons au lavoir avant de rejoindre par la rue principale le point de départ de notre périple.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous prenons la direction des Forges, et retrouvons le lit du Serein, petit affluent de l'Yonne, qui sera le fil rouge de notre parcours.

Nous constatons que là aussi la sécheresse se remarque dans l'état des prairies mais aussi dans le débit quasi-nul de la rivière où les troupeaux peinent à trouver de quoi se désaltérer.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous arrivons dans le secteur des moulins : Moulin des Quatre Sous privé et cerné par des grillages et le Moulin de Chenault, près du pont de la Ramée. 

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous voici bientôt en vue de Bierre-les-Semur. Nous y admirons une croix avec un Christ adulte/enfant étonnant, l'église St Léonard, restaurée en 1988 et l'étang du Château malheureusement fermé au public.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)
Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)
Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Après le pique-nique nous prenons le chemin de Lucenay, passons sur le Serein et admirons la croix sise au centre du hameau.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous suivons un joli chemin rural en direction d'Aisy-sous-Thil et nous octroyons une pause au bord de l'Etang de la Folie; un endroit bien joli et calme.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous gagnons Aisy et pouvons admirer l'église du 13ème siècle, le chateau aux tuiles vernissées, siège d'un établissement sanitaire et social ainsi que le lavoir-fontaine rempli de grenouilles.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)
Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous regagnons Précy-sous-Thil dominé par ses célèbres buttes.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Partager cet article

15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 11:58

Au départ d’Is sur Tille nous sommes cinq à nous lancer par la Combe Marey en passant devant les anciennes carrières d’Is dont la pierre était très réputée en sont temps.

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Nous poursuivons notre chemin en direction du mont Chevreuil, où nous sommes accueillis pas trois chiens venant de la propriété, ancienne maison forestière rénovée. En contournant on  rejoint la Combe au Fourneau  par une très belle descente droite, ombragée, recouverte d’un épais tapis de feuilles.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

En suivant le chemin de la grande Charme, un abri curieux nous surprend fait de ferraille et de briques comme posé là par hasard au côté d’un noyer  à trois troncs.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Villey sur Tille nous accueille sous un soleil de plomb.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Ces vielles bâtisses  propres et rénovées nous guident  jusqu’au bief de l’ancien moulin. De jolies passerelles permettent l’accès à un ilot verdoyant protégé par de grands arbres.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)
En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Sortant du village par le chemin de la Montagne on rejoint le bois de la Combe St Martin, lieu de pause déjeuner.   

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Un raidillon musclé, à la place de la sieste nous pose le long d’un champ de colza bordé de bleuets à proximité de la cote 377 vers un centre d’équitation très  important.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)
En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

La chaleur est telle que nous nous précipitons dans le bois d’Is pour un retour paisible et surtout à l’ombre jusqu'aux voitures, après 13,5 kms.

Le circuit de base de 16 kms pourra être fait en période plus fraiche.

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog