Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2016 6 10 /12 /décembre /2016 10:54

Quand nous partons de Quetigny, il y a du brouillard et nous nous attendons à ce que le principal intérêt de la balade soit l’observation du givre dans la nature. Mais, très vite le soleil apparait et il est radieux, quand nous démarrons de Pasques.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Nous arrivons assez vite au gouffre du Creux Percé. Ce nom assez curieux indique, parait-il, que la cavité est percée de trous. On a du mal à voir le fond : mais un grillage empêche les imprudents d’approcher trop près et de courir un risque inutile.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Nous continuons à travers la forêt et arrivons au bord de la combe de Vaux de Roche. Les bords sont abrupts et l’on peut voir de beaux rochers.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)
Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Un peu plus loin, nous arrivons au chemin qui descend vers le fond de la combe. Nous l’empruntons un moment, pour aller jusqu’aux grottes. Nous commençons par la grotte des Célerons, dont l’accès est facile. Une sorte de tunnel conduit à la grotte proprement dite qui débouche sur la combe.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Non loin de là, il y a une autre grotte, la "boite à lettres", ainsi appelée à cause de la forme de l’entrée, très restreinte. Quelques volontaires suffisamment souples s’y introduisent et l’explorent avec des lampes. Elle est aussi assez jolie.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)
Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Après cela, nous retournons sur nos pas, remontons sur le plateau et traversons la forêt. Nous débouchons sur les champs cultivés et nous prenons le chemin du retour. Mais tout à coup, nous nous apercevons que, comme la semaine dernière, le massif du Mont Blanc est visible, avec une face éclairée par le soleil couchant. Il est assez net, mais nos appareils photo ne sont pas très efficaces.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Cette vue sur le Mont Blanc nous accompagne jusqu’à Pasques. A l’entrée du village, nous pouvons observer le monument qui rappelle la bataille qu’a livré à cet endroit, le 27/11/1870, l’armée des Vosges commandée par Garibaldi.

Le Creux Percé et les grottes près de Pasques (8/12/2016)

Nous terminons juste avant la nuit cette balade originale et variée.

3 décembre 2016 6 03 /12 /décembre /2016 10:39

Par cette très belle journée hivernale, nous nous retrouvons assez nombreux au parking de départ du sentier bonbis, à Chenove, à côté du jardin public du Clos du Roy. Nous le longeons et passons à côté du Pressoir des Ducs.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Le chemin, plein Nord, passe entre les les jardins et les vignes, puis monte (Ouest) dans un bois et traverse d’anciennes carrières pour atteindre le plateau.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Après être passé à côté du centre équestre, puis de la bergerie, nous faisons une pause vers le terrain d’aéromodélisme. La montée et le soleil nous ont bien réchauffés.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Au bout de la ligne droite, nous quittons le sentier Bonbis pour éviter une zone boisée où il peut y avoir de la chasse, et traversons le plateau vers le Sud-Est.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Certains goûtent des baies de genévrier, mais ça manque un peu de choucroute.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous nous rapprochons de la combe du Pré et bénéficions de belles vues.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)
Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous sortons d’une zone militaire sans nous être rendus compte que nous y étions entrés.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Et soudain, un peu plus loin, quelqu’un crie : « Regardez devant ! ». Et en levant les yeux, nous apercevons …

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Le Mont Blanc ! Sa silhouette lointaine nous accompagnera plus ou moins au gré des trouées, jusqu’à la table d’orientation. Pour l’instant, nous atteignons le pas de tir à l’arc.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Et nous rejoignons le sentier Bonbis en contrebas de la déchetterie. Mais que regardent-ils donc à l’horizon ?

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)
Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous pénétrons dans la pinède.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

L’incendie de juillet 2015 a ravagé des zones entières.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Mais heureusement, ce beau chêne a été épargné.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Nous atteignons la table d’orientation.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)

Puis, après avoir rejoint les habitations, pour regagner nos voitures, nous traversons le jardin du Clos du Roy, avec ses animaux de la ferme, et nous nous faisons un copain.

Sentier Bonbis (raccourci) (01/12/2016)
28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 14:51

Aujourd'hui, nous restons dans Dijon. Jolie balade d'hiver dans la ville qui nous permet de découvrir des quartiers inconnus qu'il faut parcourir à pied pour en découvrir l'intérêt.

Nous partons de la Capitainerie et longeons le canal par le quai Navier. Au milieu d'une petite place nous découvrons la belle statue du héron pêcheur qui donne son nom au sentier.

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)

Dans le parc du château Larrey, un porche de pierre nous donne l'illusion d'entrer dans une grotte.

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)

Nous ne verrons pas les vitraux de l'Église Élisabeth de la Trinité, elle est fermée. Mais nous allons voir les crocodiles de la promenade du canal.

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)

Nous quittons ensuite le "sentier du héron" pour passer sur la passerelle au-dessus de l'Ouche. Un vrai héron, cette fois, pose au sommet d'un arbre pour nous confirmer que nous sommes sur le bon chemin

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)

La promenade de Chèvre Morte nous permet ensuite de longer le camping qui à cette époque de l'année est fermé, mais qu'il est vaste !

Les pluies abondantes de ces derniers jours ont alimenté l'Ouche qui coule avec beaucoup de force

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)

Le personnel de VNF (voies navigables de France) est là pour ouvrir les vannes et laisser l'eau passer librement.

 

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)

Sur le chemin de retour, nous longeons le canal et rencontrons deux personnes qui balisent le sentier !

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)

Après avoir admiré d'un côté les bateaux à quai, de l'autre la belle statue du "rêve ailé" en hommage à Eiffel, nous retrouvons nos véhicules.

Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)
Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)
Le circuit du héron, à Dijon (24/11/2016)
23 novembre 2016 3 23 /11 /novembre /2016 12:00

Une fois n’est pas coutume : ce jeudi, il n’y a pas de marche. Nous nous retrouvons une fois de plus au joli village de Bèze pour notre petit repas annuel. Nous commençons par une petite visite rapide. Nous commençons par le Lavoir des Sœurs, certainement le plus beau lavoir de Cote d’Or

Un repas convivial à Bèze (17/11/2016)
Un repas convivial à Bèze (17/11/2016)
Un repas convivial à Bèze (17/11/2016)

Et nous continuons par des sites bien connus : source de la Bèze, grotte, maisons à colombages, etc… jusqu’à l’église St Rémi où le chanoine Kir a officié pendant de nombreuses années.

Un repas convivial à Bèze (17/11/2016)

Et nous arrivons au resto "le relais", qui nous accueille cette année .Après un bon repas dans une ambiance conviviale, il nous est permis d’entendre quelques extraits du texte de J.M. Dupuis sur "le sport qui rend heureux" (la marche évidemment), quelques extraits aussi de "la petite philosophie du marcheur" de Christophe Lamoure, avant de procéder à la remise de plusieurs "Brevets de Marcheurs Expérimentés". Une journée bien sympathique !

10 novembre 2016 4 10 /11 /novembre /2016 17:54

La pluie annoncée en a dissuadé beaucoup, et nous, les quelques courageux présents, décidons de ne pas aller jusqu’à Beaune comme prévu mais juste à côté, à Saint-Apollinaire pour le sentier Tabourot des Accords décrit dans le guide « Le Grand Dijon… à pied ». Nous partons, sous un ciel gris, du parking à côté de la salle Tabourot des Accords et prenons une allée parallèle à la route menant à l’Arc. Cette allée tourne à droite et longe un complexe sportif et des lotissements jusqu’à la porte de l’Avenir.

Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)

Nous arrivons en vue de nouveaux quartiers et après le panneau du départ officiel du circuit, nous passons à côté de jardins familiaux où nous voyons entre autre des figues et des fraises.

Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)
Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)

Après avoir traversé la route de Gray, nous longeons la rocade, mais sans le bruit nous pourrions nous croire en pleine campagne.

Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)

Nous arrivons à de nouveaux jardins familiaux et au parc de la Redoute, que nous visitons. L’endroit est sympathique, mais la pluie arrive, modérée mais qui nous accompagnera le reste de la promenade.

Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)
Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)
Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)

Le chemin, en bordure de champs, prend un air plus campagnard.

Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)

La pluie ne cessant pas, nous optons pour la variante courte et après le cimetière, nous empruntons le seul passage boueux le long de belles haies.

Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)

Après avoir rejoint l’itinéraire long et être passé devant d’autres jardins familiaux, nous circulons au milieu d’espaces verts, avec des zones humides et même une statue du père Noé.

Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)
Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)
Sentier Tabourot des Accords (10/11/2016)

Il ne nous reste plus qu’à retraverser la route de Gray et à revenir à notre point de départ par la piste cyclable. Finalement, le temps médiocre nous a permis de découvrir la ceinture verte de Saint-Apollinaire, bien agréable avec ses jardins, parcs et espaces verts.

8 novembre 2016 2 08 /11 /novembre /2016 17:59

Pour cette première balade de la demi-journée (horaires d’hiver), nous voici à Labruyère, près de Seurre, pour parcourir "le sentier de Dame Renaude", dans la plaine de la Saône. Le temps est ensoleillé.  Nous partons vers l’ouest et commençons par traverser un petit bois. A la sortie du bois, deux hérons et une aigrette s’envolent quand ils nous aperçoivent.

Labruyère  (3/11/2016)

Puis nous traversons de grands champs et obliquons vers le nord-nord-ouest.

Labruyère  (3/11/2016)

Enfin, nous voici à la Saône. Le soleil lui donne une jolie couleur.

Labruyère  (3/11/2016)
Labruyère  (3/11/2016)

Nous suivons maintenant le bord de Saône vers le nord. Nous voyons Auvillars et son chateau sur l’autre rive.

Labruyère  (3/11/2016)

Il y a par endroit de beaux reflets.

Labruyère  (3/11/2016)
Labruyère  (3/11/2016)
Labruyère  (3/11/2016)

Nous apercevons aussi des hérons sur l’autre rive. Un arbre étonnant a un petit air penché.

Labruyère  (3/11/2016)

Puis, nous arrivons à l’ancienne écluse de Lechatelet

Labruyère  (3/11/2016)

A cet endroit, nous quittons le bord de Saône, pour traverser le village. L’église présente des niches avec des statues.

Labruyère  (3/11/2016)
Labruyère  (3/11/2016)

Nous traversons à nouveau des champs, vers le sud, puis une petite forêt et arrivons à l’étang de Labruyere, près duquel nos voitures sont garées.

Labruyère  (3/11/2016)

Ce fut une jolie balade sur un itinéraire très bien balisé, malgré la difficulté de mettre des balises quand il n’y a ni arbres, ni poteaux.

1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 17:09

Encore un jeudi situé pendant les vacances scolaires, où nous ne sommes que quelques-uns à pouvoir randonner. La météo est tellement prometteuse ("temps ensoleillé, après quelques brumes matinales"), que nous décidons de ne pas faire la balade prévue et de retourner dans les vignes autour de St-Romain. Nous partons de Melin et commençons la montée vers St-Romain.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

La brume matinale n’est présente qu’au loin et le paysage est tout de suite magnifique.

Autour de St-Romain (27/10/2016)
Autour de St-Romain (27/10/2016)

Nous passons au milieu des vignes, qui ont les belles couleurs espérées.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Nous arrivons en vue des falaises.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Une fois arrivés en haut du Marsain, nous quittons le sentier balisé pour prendre l’ancien sentier plus à l’ouest,  afin d’avoir de plus belles vues. Ce sentier est parfois mal tracé; mais il nous permet d’abord de voir une belle bauge de sanglier.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Puis, nous arrivons à un endroit où nous avons une vue splendide sur St-Romain.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

On voit très bien le site dans sa totalité : St Romain, St Romain-Haut avec son église, le site du château détruit, les roches et les vignes.

Autour de St-Romain (27/10/2016)
Autour de St-Romain (27/10/2016)
Autour de St-Romain (27/10/2016)
Autour de St-Romain (27/10/2016)

Nous quittons cet endroit à regret, pour descendre à St-Romain et remonter tout de suite à St-Romain-Haut. Nous allons jusqu’à l’extrémité de l’ancien château détruit, près de la Croix. Il y a là un banc qui ne demande qu’à nous accueillir pour le pique-nique, avec une vue splendide, au soleil. C’est le paradis des randonneurs !

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Nous allons ensuite visiter l’église.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Un peu plus loin, nous obliquons vers l’est, puis vers le sud-est au milieu des vignes.

Autour de St-Romain (27/10/2016)
Autour de St-Romain (27/10/2016)

Là-aussi, nous suivons un ancien sentier vers l’est, qui aboutit à la Montagne de Petit-Auxey. Ce sentier s’interrompt pendant un bon moment, à un endroit où les taillis ont été rasés, sans doute pour installer de la vigne. Mais nous retrouvons notre chemin et arrivons en vue d’Auxey-Duresses. Nous apercevons même au loin le clocher de Meursault.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Mais, plutôt que d’aller à Auxey-Duresses, comme prévu, nous descendons vers Petit-Auxey, que nous ne connaissons pas encore. L’église semble intéressante, mais est, évidemment, fermée.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Nous traversons la vallée. On trouve encore quelques vignes, mais elles laissent progressivement la place à la forêt.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Nous remontons le Creux Bouchard. Sur plus de 500m, on peut observer des lichens et des mousses sur les arbres. C’est certainement un des plus beaux endroits de Côte d’Or de ce point de vue.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

Nous ne trouvons pas le petit sentier qui montait autrefois vers le Bois de la Faye : la végétation l’aura sans doute envahi. Nous continuons donc le sentier du Creux Bouchard, qui devient une petite sente à peine visible, mais qui nous conduit quand même à un bon sentier sur la Montagne de Savoie. Nous rejoignons le sentier Théodore Monod, qui descend vers Melin. Encore une fois, nous avons une vue splendide sur les falaises.

Autour de St-Romain (27/10/2016)

C’était la dernière balade de la journée en 2016, et nous avons terminé en apothéose, par une balade magnifique avec un temps parfait pour la marche.

21 octobre 2016 5 21 /10 /octobre /2016 14:48

En ce premier jour de petites vacances, nous nous retrouvons peu nombreux à Saint-Romain bas, beau village viticole surmonté à l’ouest par de splendides falaises.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Nous commençons par monter aux ruines du château qui surplombait le village

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)
De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)
De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

et nous allons jusqu’à l’extrémité Sud du promontoire pour admirer le panorama.

 

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Avant de visiter la belle église, nous remarquons un tilleul plus que bicentenaire et qui a survécu à la foudre.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)
De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Nous continuons au Nord sur le GR7 qui va nous conduire jusqu’à Meloisey. En nous retournant, nous avons une jolie vue sur Saint-Romain haut.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Nous descendons sur la D17 que nous empruntons à droite sur 300 m et nous remontons par un joli sentier dans les bois.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Nous en sortons pour longer des vignes et arrivons à Meloisey par une petite route, après avoir vu un troupeau de chevaux.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)
De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Après l’église, nous quittons le GR7 pour passer devant « l’école des petites filles » et prendre la petite route du point de vue, qui monte régulièrement vers les falaises.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Mais le soleil du matin s’est caché derrière les nuages qui deviennent menaçants et nous décidons de faire la pause repas sans tarder.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Effectivement, c’est sous une petite pluie que nous repartons pour arriver au-dessus des falaises de Meloisey. La vue est très belle, surtout avec les teintes automnales.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Il ne nous reste plus qu’à prendre le chemin, puis la petite route plein Sud, en passant devant la ferme de Brully pour retrouver le GR7 qui nous ramène à Saint-Romain, en face du promontoire où nous nous trouvions ce matin, et en passant devant une curieuse sculpture.

De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)
De Saint-Romain à Meloisey (20/10/2016)

Ce fut une très belle balade, variée et avec de superbes points de vue.

17 octobre 2016 1 17 /10 /octobre /2016 10:40

Du fait des mauvaises prévisions météorologiques, nous ne faisons pas la balade prévue et nous nous retrouvons au-dessus de Gevrey-Chambertin, dans la combe Lavaux, près de l’aiguillon de Chamboeuf, avec l’intention de faire une balade courte.

Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)

Nous prenons la combe St Martin, qui est très jolie. Nous commençons par passer au milieu des mousses et des lichens qui tapissent les arbres.

Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)
Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)
Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)

En continuant la montée, nous entrons dans la réserve naturelle de la Combe Lavaux, au milieu de dolines et de rochers aux formes inattendues.

Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)
Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)

Nous débouchons sur un plateau, au milieu de clairières cultivées. Nous rejoignons le GR7, que nous empruntons un moment. Mais, nous ne nous attardons pas, de façon à être rentrés avant la pluie et nous obliquons vers le début de la combe Vanoche, que nous descendons jusqu’à son terme. Nous reprenons le sentier qui remonte jusqu’au belvédère. 

Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)
Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)
Dans les combes au-dessus de Gevrey-Chambertin (13/10/2016)

Il ne nous reste plus qu’à redescendre jusqu’à la combe St Martin, pour retrouver les voitures, juste au moment où la pluie commence à tomber. Il était temps ! 

9 octobre 2016 7 09 /10 /octobre /2016 13:50

Nos pas nous conduisent aujourd'hui vers Pesmes, jolie petite "cité de caractère de Franche-Comté" située sur un promontoire qu'on aperçoit de loin à l'arrivée.

Pesmes (6/10/2016)

De l'esplanade des Promenades, nous descendons vers l'Ognon par l'escalier de la Roche. En chemin nous passons près de ce central décoré en trompe l'œil.

Pesmes (6/10/2016)

Nous longeons la rivière jusqu'à l'ile de la Sauvageonne où hérons et canards peuvent nager en paix.

Pesmes (6/10/2016)

Le départ du sentier, bien qu'indiqué sur les panneaux, a disparu dans le lotissement. Un peu de marche en bord de champ nous permet de remonter vers le bois du Gatis. Heureusement, le sol est sec.

Pesmes (6/10/2016)

Une autre surprise sur le sentier, c'est la voie de contournement de Pesmes qui traverse notre itinéraire et nous oblige à un détour.

Nous apprécions le passage dans le bois qui nous protège du vent.

Pesmes (6/10/2016)

Les indications sur ce GR Châteaux et villages de Haute-Saône ne sont plus très à jour et nous sommes contraints à plusieurs reprises de longer une vigne, un champ de maïs…

Le retour sur la ville de Pesmes nous permet d'admirer d'un côté le Mont Afrique près de Dijon et de l'autre côté le Mont Poupet près d'Arbois.

Nous revenons vers le centre-ville par  l'étroit chemin de ronde qui nous rappelle que jusqu'à la fin du moyen-âge, cette ville était fortifiée.

Pesmes (6/10/2016)

Nous passons sous la porte St Hilaire.

Pesmes (6/10/2016)

Nous admirons les belles demeures qui témoignent d'un riche passé.

Pesmes (6/10/2016)

Les randonneurs ne sont pas les seuls à traverser les routes !

Pesmes (6/10/2016)

Nous prenons le temps de visiter l'église St Hilaire remarquable par sa statuaire et également pas ses "hagioscopes" qui permettaient depuis les chapelles, d'avoir une vue directes sur l'autel.

Pesmes (6/10/2016)
Pesmes (6/10/2016)

Notre balade relativement courte nous a permis de passer un peu de temps sur l'esplanade du château et d'admirer une dernière fois la vue sur l'Ognon avant de rentrer.

Pesmes (6/10/2016)
Pesmes (6/10/2016)