19 septembre 2014 5 19 /09 /septembre /2014 18:39

Au départ du parc Noisot à Fixin, le ciel est encore brumeux.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous montons pour découvrir la statue de Rude : le réveil de Napoléon.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

 Nous redescendons jusqu’à  la combe Brochon et  la remontons. Au milieu des 100 marches une petite arche avec 5 grâces !

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Arrivés sur le plateau nous obliquons vers le sud restant dans la partie réserve boisée. En en sortant nous nous orientons plein ouest jusqu’au croisement  les Friches et de là nous nous dirigeons vers la combe Gourmand et la descendons jusqu’à l’arrivée des 100 marches de la combe de Fixin . Nous passons près d’un stockage de bois impressionnant.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous avons pu dans la matinée découvrir un souriceau, une mante religieuse  et un scarabée bicolore

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

et des fleurs encore nombreuses pour la saison.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous pique-niquons sur le bord de  combe

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Nous prenons le chemin qui mène à la rente de Chamerey jusqu’au croisement les Rouvrais et de là nous rejoignons la combe Laveau

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

En descendant cette combe nous aboutissons à Fixey, découvrons une collection d’arrosoirs

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

et admirons sa petite église romane dont l’entrée est surmonté d’un tau (t grec) signe des antonins repris après par François d’Assise et les franciscains.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)
Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Avec une  chaleur estivale nous rejoignons par les vignes Fixin et le parc Noisot.

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Au cours de cette  balade très variée nous avons bénéficié enfin d’un ciel bleu et du soleil

Fixin –combe de Brochon-combe Laveau (4/9/2014)

Partager cet article

27 juin 2014 5 27 /06 /juin /2014 10:18
Le Lac à Pont-et-Massène

Le Lac à Pont-et-Massène

Nouvelle excursion dans l'Auxois pour cette dernière randonnée avant les vacances et toujours le soleil et la chaleur.

Première conséquence de cette météo anormalement sèche : le Lac est à son niveau le plus bas, soit 4 à 5 mètres plus bas que sa cote habituelle à cette saison. La plage est fermée et la baignade est interdite. Pas de problème pour nous, nous sommes venus randonner et non nous baigner mais nous sommes un peu déçus tout de même de trouver ce site dans cet état.

Notre petit groupe pose devant la plage avant d'emprunter le sentier qui fait le tour du site.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Le parcours passe au plus près des rives, le plus souvent sous les arbres qui bordent le lac.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

De nombreuses maisons nichées dans les arbres possèdent un accès direct au lac. 

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous rencontrons sur notre périple, des rus, comme le Gour Goutard, des passerelles pour les franchir et remarquons de nombreux rochers de granit rose qui font l'attrait de ce site.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)Tour du Lac de Pont (26/06/2014)
Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Parfois, nous nous hasardons sur le rivage déserté par les eaux.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous atteignons bientôt une curiosité du Lac, le Pont Romain qui franchit l'Armançon au niveau du Moulin de la Ronce. Habituellement, cet ouvrage est couvert par les eaux et n'est praticable qu'en hiver.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Notre marche nous conduit aux confins de Montigny-sur-Armançon et nous empruntons l'autre rive. De nombreux hérons peuplent la rive du lac ainsi qu'une végétation très diverse surtout dans la zone la plus éloignée du barrage.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Sur cette rive le chemin est bordé de pins majestueux.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous rencontrons encore des entassement de grès rose du plus bel effet et des pierres que la nature a façonnées.

Entassement de grès et roche fendue
Entassement de grès et roche fendue

Entassement de grès et roche fendue

Nous contournons le barrage pour accéder au belvédère et constater que les cascades sont à sec. Dommage !

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous traversons le joli parc sous le barrage, longeons puis franchissons l'Armançon qui a repris sa vie normale.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous remontons par le parc au niveau du barrage. Un magnifique séquoia se dresse au milieu de la prairie.

Tour du Lac de Pont (26/06/2014)

Nous regagnons le haut du barrage et le parking ombragé où nous avons garé notre voiture, très satisfaits de notre escapade qui conclut notre saison de randonnée.

 

Partager cet article

19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 18:58

Nouvelle journée très ensoleillée pour cette balade dans l'Auxois.

Nous nous garons vers l'église de Précy-sous-Thil. Celle-ci vient d'être ouverte et nous en profitons pour la découvrir. Nous admirons les restes de peintures murales du 15ème siècle représentant l'Annonciation et St François d'Assise recevant les stigmates. Dans une chapelle située au transept, nous remarquons une belle sculpture en bois de la Vierge.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous poursuivons nos pérégrinations dans les rues de la bourgade, passons devant le château dont nous ne pouvons voir qu'une partie de la façade.

Dans cette rue, la devanture d'une ancienne librairie attire notre regard et un peu plus loin, c'est une vitrine consacrée à l'histoire de la médecine qui nous surprend.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous passons au lavoir avant de rejoindre par la rue principale le point de départ de notre périple.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous prenons la direction des Forges, et retrouvons le lit du Serein, petit affluent de l'Yonne, qui sera le fil rouge de notre parcours.

Nous constatons que là aussi la sécheresse se remarque dans l'état des prairies mais aussi dans le débit quasi-nul de la rivière où les troupeaux peinent à trouver de quoi se désaltérer.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous arrivons dans le secteur des moulins : Moulin des Quatre Sous privé et cerné par des grillages et le Moulin de Chenault, près du pont de la Ramée. 

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous voici bientôt en vue de Bierre-les-Semur. Nous y admirons une croix avec un Christ adulte/enfant étonnant, l'église St Léonard, restaurée en 1988 et l'étang du Château malheureusement fermé au public.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)
Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)
Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Après le pique-nique nous prenons le chemin de Lucenay, passons sur le Serein et admirons la croix sise au centre du hameau.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous suivons un joli chemin rural en direction d'Aisy-sous-Thil et nous octroyons une pause au bord de l'Etang de la Folie; un endroit bien joli et calme.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous gagnons Aisy et pouvons admirer l'église du 13ème siècle, le chateau aux tuiles vernissées, siège d'un établissement sanitaire et social ainsi que le lavoir-fontaine rempli de grenouilles.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)
Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Nous regagnons Précy-sous-Thil dominé par ses célèbres buttes.

Précy-sous-Thil- Bierre-les-Semur (19/06/2014)

Partager cet article

15 juin 2014 7 15 /06 /juin /2014 11:58

Au départ d’Is sur Tille nous sommes cinq à nous lancer par la Combe Marey en passant devant les anciennes carrières d’Is dont la pierre était très réputée en sont temps.

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Nous poursuivons notre chemin en direction du mont Chevreuil, où nous sommes accueillis pas trois chiens venant de la propriété, ancienne maison forestière rénovée. En contournant on  rejoint la Combe au Fourneau  par une très belle descente droite, ombragée, recouverte d’un épais tapis de feuilles.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

En suivant le chemin de la grande Charme, un abri curieux nous surprend fait de ferraille et de briques comme posé là par hasard au côté d’un noyer  à trois troncs.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Villey sur Tille nous accueille sous un soleil de plomb.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Ces vielles bâtisses  propres et rénovées nous guident  jusqu’au bief de l’ancien moulin. De jolies passerelles permettent l’accès à un ilot verdoyant protégé par de grands arbres.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)
En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Sortant du village par le chemin de la Montagne on rejoint le bois de la Combe St Martin, lieu de pause déjeuner.   

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

Un raidillon musclé, à la place de la sieste nous pose le long d’un champ de colza bordé de bleuets à proximité de la cote 377 vers un centre d’équitation très  important.

 

En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)
En forêt d'Is sur Tille (12/06/2014)

La chaleur est telle que nous nous précipitons dans le bois d’Is pour un retour paisible et surtout à l’ombre jusqu'aux voitures, après 13,5 kms.

Le circuit de base de 16 kms pourra être fait en période plus fraiche.

Partager cet article

7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 18:06
La Pierre Percée

La Pierre Percée

Nous sommes revenus dans ce coin de Côte d'Or afin de jouir de la jolie vallée du Rhoin et de découvrir une nouvelle fois cette merveille de la nature : la Pierre Percée.

Nous nous sommes garés au pied de la Combe de la Vieille et puis nous avons pris la route en direction de la Forge. Nous avons franchi le Rhoin et entrepris l'ascension de la Combe Poitout pour atteindre après de gros efforts la Roche Percée.

En nous retournant sous la voûte nous pouvons mesurer l'effort fourni et admirer le jeu du soleil sur les branches.

 

Joli panorama depuis la Roche Percée

Joli panorama depuis la Roche Percée

Nous gagnons le plateau et arrivons en vue de l'Abbaye Sainte Marguerite.

L'Abbaye Ste Marguerite

L'Abbaye Ste Marguerite

Ce bâtiment en cours de restauration est malheureusement inaccessible aux promeneurs puisque privé et protégé par un mur et une grille. Nous tentons, en suivant le GR qui contourne l'édifice, d'avoir une vue plus précise mais en vain, la végétation est trop dense.

Nous continuons notre randonnée sur le plateau et débouchons sur une clairière où blondissent des céréales.

La Pierre Percée - Vallée du Rhoin (05/06/2014)

Puis nous entreprenons la descente par une large sentier caillouteux qui nous offre par instants une vue sur le hameau de Clavoillon dominé par l'autouroute A6.

Arrivés dans la vallée, au bas de la Combe Demange, nous faisons la pause déjeuner au soleil.

Ayant retraversé le Rhoin et la D2, nous gagnons l'autre versant de la vallée en suivant un large chemin forestier en flanc de côteau.

Nous sommes peinés par la découverte d'une grive victime d'un prédateur qui gît dépécée sur le chemin ainsi qu'un oeuf intact. Nous le prenons en charge délicatement afin d'essayer de lui offrir une éventuelle chance !

Oeuf de grive trouvé sur le chemin

Oeuf de grive trouvé sur le chemin

Nous concluons notre périple en effectuant une jonction avec la Combe du Vent que nous descendons ensuite pour rejoindre le parking.

Une très belle balade d'été !

Partager cet article

25 mai 2014 7 25 /05 /mai /2014 17:48

La balade d'aujourd'hui a pour objectif d'aller voir les "sabots de Vénus", ces magnifiques orchidées sauvages, rares et protégées. Elles ont besoin d'un climat rude et d'un sol calcaire dans un sous-bois riche en humus. En France, on les trouve dans les Alpes et un peu dans le Jura. Mais il y en a aussi à Moloy, où c'est la seule implantation de Bourgogne. L'an dernier, nous étions venus les voir fin juin, mais c'était trop tard, elles étaient fanées. C'est pourquoi, cette année nous venons plus tôt. Nous démarrons la balade de Moloy, tout près de l'Ignon.

 

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

Nous traversons Moloy. Des décorations originales dans un jardin nous attirent l'œil.

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

Après avoir atteint L'Abergement, nous entrons dans la combe de Bellefontaine par un très beau sentier. Nous commençons par nous recueillir un instant devant la stèle en mémoire des tziganes internés là, avant d'être emmenés dans des camps de concentration.

 

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

Puis, nous arrivons rapidement à l'endroit où un sentier a été aménagé par l'ONF pour permettre de voir les sabots de Vénus sans risquer de les abimer. Cependant, un message de l'ONF nous signale que ces fleurs ont été piétinées.

 

 

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

C'est vraiment désolant! On trouve vraiment des cons partout! Si j'osais, je dirais que c'est du "sabotage". Pourtant le sentier de l'ONF est très bien aménagé; on est à proximité des fleurs et on les voit très bien sans sortir du sentier. Ce sont des orchidées, dont un des pétales a subi une transformation qui lui donne une forme de sabot. C'est un émerveillement. Les couleurs sont splendides et il y en a de toutes les tailles: certaines sont encore jeunes et vont bientôt fleurir; d'autres sont en pleine floraison.

 

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)
Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)
Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

Nous continuons notre chemin en montant le même chemin jusqu'au D 996, puis en redescendant presqu'en face par la "combe de l'homme mort". Nous traversons ainsi une belle hétraie.

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

Après le pique-nique, nous continuons à descendre vers Courtivron, par la combe Champvau. Mais l'orage arrive, et nous décidons alors de prendre un raccourci qui nous ramène directement à Moloy. Une pluie soutenue nous oblige à sortir les capes. Mais la pluie ne dure pas et l'orage va se faire entendre ailleurs. Le moral revient au moment où nous arrivons à la combe de la Drille.

les joyeux drilles arrivant à la combe de la Drille

les joyeux drilles arrivant à la combe de la Drille

Nous préférons suivre le fond de combe et cela nous amène à une clairière où il y a eu récemment une coupe, et où il faut se frayer un chemin au milieu de chardons et de petit bois en voie de décomposition.

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

Puis nous arrivons à la route qui nous ramène rapidement à Moloy. Un dernier coup d'oeil à des iris d'eau au bord de l'Ignon, et voila les voitures.

Les sabots de Vénus de Moloy (22/5/2014)

Partager cet article

18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 19:33

Nous démarrons la balade en haut de Change, en Saône-et-Loire, non-loin de Nolay. Nous partons vers l'est, en utilisant le GR7.

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

Il y a beaucoup de fleurs de toutes les couleurs dans les champs.

 

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)
De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

Au moment où les Trois Croix, but de la balade, apparaissent  pas très loin, nous leur tournons le dos, pour partir plein nord, rejoindre le sentier Jean-Marc Boivin, jusqu'au dolmen de La Pierre qui Vire.

Les Trois Croix sont proches!

Les Trois Croix sont proches!

A cet endroit, il y a quelques années, nous avions observé beaucoup d'orchidées. Mais cette année, nous sommes déçus et nous n'en observons qu'une seule.

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)
De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

Heureusement les points de vue sont superbes, et en particulier celui que l'on a en arrivant à La Pierre qui Vire: le coup d'œil sur La Rochepot, avec les falaises d'Orches en arrière-plan valait le déplacement.

 

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

Le dolmen n'est pas très spectaculaire, mais sur le chemin du retour, presque parallèle au sentier JM Boivin, nous permet de voir quelques orchidées assez communes, ainsi qu'une jolie cadole.

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

Les trois Croix étant encore loin, et les estomacs criant famine, nous cassons la croûte bien alignés sur le bord du chemin.

 

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

 

Nous retrouvons le sentier JM Boivin, dans l'autre sens, qui nous amène à proximité des Trois Croix. Une dernière petite montée

 

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

et nous arrivons au sommet. Les trois Croix ne sont pas très jolies, vues de près.

 

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

Mais de là, entre les deux tables d'orientation, on a une magnifique vue circulaire qu'il est difficile de rendre en photos.

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)
De Change aux Trois Croix (15/5/2014)
De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

C'est ensuite la descente, puis le retour à Change, en empruntant le sentier beaunois n° 28. Là encore, comme dans toute la balade, nous avons de jolies vues et des paysages variés.

De Change aux Trois Croix (15/5/2014)

Partager cet article

10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 08:59

En ce jour férié, nous sommes tout de même 14 à Pont d'Ouche, pour effectuer le circuit "entre canal et châteaux". Dès le départ, nous découvrons le pont-canal qui permet au canal de Bourgogne de passer au-dessus de l'Ouche.

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Tout près de là, nous passons sous le viaduc de l'autoroute A6, bien contents d'être à pied plutôt qu'en voiture.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Et nous montons tranquillement d'abord sur la combe Perrot, puis dans le bois des Chaumes. A Colombier, nous commençons à avoir de très belles vues.

Pont d'Ouche (8/5/2014)

La gerbe au monument aux morts nous fait penser qu'on honore aujourd'hui la victoire contre le fascisme.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Au-dessus de Colombier, nous arrivons sur de très grands champs de cassis.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Nous sommes déçus de ne pas voir mieux le château de Colombier, caché par les arbres, mais les sceaux de Salomon et de multiples autres fleurs ont vite fait de nous faire penser à autre chose.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Après avoir traversé "la montagne", nous arrivons à un endroit, au-dessus de Chaudenay-la-Ville, d'où nous avons une superbe vue sur le Morvan.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Nous pique-niquons à cet endroit. Mais le soleil se cache, le vent se lève et nous nous mettons rapidement en route pour nous réchauffer. Le sentier est maintenant orienté vers le nord-est  et pendant un long moment, nous pouvons admirer le château (XIIième) de Chaudenay-le –Château.

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Au moment de la descente sur Crugey, nous apercevons aussi le château de Chateauneuf (XIVième) .

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

A Crugey, un joli lavoir est malheureusement fermé.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Puis, c'est le retour en longeant le canal de Bourgogne.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

On peut apercevoir une cabane dans les arbres.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

De l'autre côté, la Vandenesse serpente tranquillement, avant de se jeter dans l'Ouche.

 

Pont d'Ouche (8/5/2014)

Finalement, il n'a pas plu et la balade a été intéressante.

Partager cet article

3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 17:58

Malgré le jour férié et les prévisions météorologiques pessimistes, nous nous retrouvons 7 à Meloisey … sous le soleil. Partant de l’église, nous traversons ce beau village vers le Nord-Ouest et plusieurs détails attirent notre attention.

Meloisey (1/5/2014)
Meloisey (1/5/2014)
Meloisey (1/5/2014)

Nous abandonnons la direction des falaises

Meloisey (1/5/2014)

pour obliquer Sud-Ouest au milieu des vignes et des fleurs.

Meloisey (1/5/2014)Meloisey (1/5/2014)
Meloisey (1/5/2014)Meloisey (1/5/2014)

Durant toute la journée, nous profitons de la présence d’un spécialiste parmi nous pour apprendre -mais pour combien de temps - le nom d’une trentaine de fleurs.

Maître Jean-Louis avec les « petites filles » pour une dernière leçon de botanique.

Maître Jean-Louis avec les « petites filles » pour une dernière leçon de botanique.

Après la traversée du ruisseau de Gevrey, à sec, le chemin, Sud-Est, rejoint le GR7, avec une jolie vue sur Meloisey.

Meloisey (1/5/2014)

À travers les bois, nous n’oublions pas que nous sommes le 1° mai, avec une pensée pour Claire.

Meloisey (1/5/2014)

Au menu du pique-nique : salade de muguet et coups de soleil

Meloisey (1/5/2014)

Nous quittons le GR aux abords de Saint-Romain, (hélas !) ; la vue est superbe

Meloisey (1/5/2014)

Le retour se fait d’abord vers le Nord-Est, en passant à côté d’un dolmen

Meloisey (1/5/2014)

puis vers le Nord-Ouest, en longeant la carrière de Nantoux. Pour ne pas faire mentir complètement la météo, une petite averse nous rafraichit.

Meloisey (1/5/2014)

Et c’est la dernière descente sur Meloisey

Meloisey (1/5/2014)

Quelle belle balade, rythmée par le chant des coucous, des mésanges, des fauvettes et des rossignols, quel plaisir pour les sens : la vue, l’odorat et l’ouïe. Heureusement qu’elle n’a pas été annulée !

Partager cet article

26 avril 2014 6 26 /04 /avril /2014 07:50

Le sentier "de combe en combe" traverse une grande zone forestière entre la haute vallée de l'Ouche et l'arrière-côte. Elle permet de voir le village d'Aubaine et ses deux hameaux Becoup et Crepey. C'est ce sentier qui nous accueille aujourd'hui, en partant cette fois de Becoup. Nous montons vers le sud, avec une vue qui se dégage progressivement en direction du Morvan.

 

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)
De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Puis, c'est la descente vers Aubaine par la combe de l'Aune, avec de beaux rochers,

 

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

mais aussi de très grands hêtres qui viennent d'être coupés et qui sont encore en travers du sentier.

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Aubaine est joliment placé à flanc de coteau

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Le lavoir et la source ont été bien aménagés.

 

 

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

En continuant vers le sud, nous pouvons voir deux calvaires, dont l'un du XIVième  est d'un modèle inhabituel et rare.

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Nous montons en sous-bois dans la combe de Presme

 

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Puis le sentier s'incurve vers l'est et nous arrivons au lavoir de Crepey, retapé récemment, et où 2 belles tables de pique-nique nous attendent pour la pause.

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

En début d'après-midi, nous finissons la montée, en pensant à toutes les dames qui ont du remonter cette pente en trimballant du linge mouillé et lourd! En arrivant à Crepey, nous voyons un joli puits, dit "romain"

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Après être passé près du four à pain, nous pouvons voir un St Vincent qui décore une maison. Le propriétaire de la maison nous invite aimablement à venir voir la carpe qu'il élève.

 

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Un peu plus loin, la vue est bien dégagée, avant d'entrer de nouveau dans le bois. Et nous arrivons à l'endroit où il y a des bornes cisterciennes. Il y a quelques années, au cours de la même balade, nous n'avions pas vu ces bornes, car induits en erreur par un descriptif imprécis, qui nous avait fait penser que les bornes étaient sur un sentier parallèle. Cette fois, en suivant le balisage nous avons pu voir 4 de ces bornes (sur 37). On peut y voir la crosse et le C de Citeaux. Ces bornes sont maintenant inscrites aux Monuments Historiques.

De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)
De combe en combe à Aubaine (24/4/2014)

Le sentier continue vers le nord. Nous traversons un endroit où il y a une coupe importante de bois, avant d'obliquer vers l'ouest pour regagner Becoup per une combe sans nom

Partager cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog