Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 09:26

Une fois de plus, il pleut quand nous arrivons à Ste Foy. Une pluie légère nous accompagnera pendant toute la balade, mais avec un peu de répit de temps à autre. Nous sortons les capes dès le départ et constatons qu’elles sont toutes de couleur différente et que c’est du plus bel effet.

De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)

La montée dans la combe Charbonnière est très régulière et on arrive facilement aux rochers de l’extrémité supérieure.

De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)

Nous empruntons le sentier qui fait le tour du promontoire sur le plateau. A un moment, il faut gravir des rochers.

De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)

Et nous arrivons à l’endroit où il y a une vue sur la vallée du Suzon. Evidemment, aujourd’hui, le paysage est un peu embrumé !

De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)

A certains endroits, le sentier est assez sympathique.

De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)

Et nous arrivons ainsi en haut de la combe St Fol, que nous allons descendre. En bas de la combe, nous trouvons d’habitude la source St Fol ; mais aujourd’hui, il y a plusieurs sources et l’eau passe sur le chemin.

De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)
De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)

Un peu plus loin, nous retrouvons la route du Val Suzon et passons un petit pont sur le Suzon. Là, nous constatons que la rivière a beaucoup d’eau.

De la Combe Charbonnière à la Combe St Fol (4/2/2016)

Ensuite, le sentier du bord du Suzon nous ramène tranquillement à Ste Foy. Il a moins plu que jeudi dernier et la balade a finalement été assez agréable.

2 février 2016 2 02 /02 /février /2016 18:42

Il pleut un peu, quand nous démarrons de Plombières-les-Dijon et il va pleuvoir plus ou moins pendant toute la balade. Les capes sont évidemment sorties des sacs.

La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)

Cela ne nous empêche pas d’admirer le site des anciennes carrières.

La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)
La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)
La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)

Mais, la vue n’est pas aussi belle que d’habitude: on distingue à peine le lac Kir.

La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)

Sous les buis, la conversation continue.

La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)

Hors du sentier balisé, nous passons à un petit promontoire où la vue n’est pas mal  sur plombières et Talant, malgré la pluie.

La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)

Puis, nous redescendons jusqu’à la Fontaine d’Ouche. En arrivant  au canal, nous voyons de gros crocodiles en pierre qui ont été installés pour amuser les petits, mais aussi les grands.

La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)

C’est ensuite le retour en utilisant le sentier direct du bord du canal.

La pluie au-dessus du lac Kir (28/1/2016)

Ce n’était pas une des plus belles balades de la saison, mais nous avons pris l’air.

28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 09:44

C’est par un très beau temps ensoleillé que nous arrivons à la Fontaine Henri IV, tout près de Fontaine-Française.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Ce monument a été érigé pour célébrer la victoire de Henri IV sur les espagnols en 1595, à cet endroit. Cela marqua la fin des guerres de religion. Sur le monument, on voit une inscription ″Bon prince, grand guerrier, il vainquit ses rivaux et sut leur pardonner″ .

Fontaine-Française (21/1/2016)

Le chemin passe au milieu des champs ; on voit bien Fontaine-Française tout proche.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Nous passons près du canal de la Marne à la Saône, et voyons, cernée au milieu des champs, la tombe de Mr Lerat, cet ancien éleveur de moutons, qui a voulu être enterré tout seul à cet endroit.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Plus loin, des chevaux s’approchent de nous et apprécient la pomme de l’un d’entre nous.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Et nous arrivons en vue de l’étang du Fourneau. Le lieu-dit ″Fourneau″ vient du fait que le fer était chauffé à cet endroit.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Nous apercevons une aigrette au milieu des champs.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Elle s’envole à cause de nous et passe juste devant un héron.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Le bord du canal qui relie l’étang du Fourneau à l’étang Pagosse a été aménagé récemment, avec des passerelles pour protéger la zone humide. Nous apprécions la beauté du site.

Fontaine-Française (21/1/2016)
Fontaine-Française (21/1/2016)
Fontaine-Française (21/1/2016)

Nous rejoignons alors la route principale de Fontaine Française, au bord de l’étang Pagosse.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Le château (XVIII°) de Fontaine Française se trouve à cet endroit.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Dans une ancienne dépendance du château, nous apercevons une sculpture originale.

Fontaine-Française (21/1/2016)

Et c’est le retour à la Fontaine Henri IV, après cette très jolie balade hivernale, effectuée avec un temps presque printanier (sauf la température encore un peu froide).

20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 15:25

Pour cette reprise des marches, le temps est gris, mais seul un petit crachin tombe de manière épisodique. Nous partons de Prenois, au milieu des champs.

Prenois (14/01/2016)

On aperçoit le Mont Afrique

Prenois (14/01/2016)

En vue de Darois, nous tournons à gauche.

Prenois (14/01/2016)

Cela nous permet d’utiliser un chemin détrempé

Prenois (14/01/2016)

Et un petit bout de route

Prenois (14/01/2016)

Avant de revenir à Prenois, après avoir bien pris l’air.

Prenois (14/01/2016)
25 décembre 2015 5 25 /12 /décembre /2015 11:49

Le brouillard se dissipe pendant notre trajet en voiture ; et ainsi nous démarrons la balade depuis Gerland (près de Nuits-St-Georges) sous un beau soleil, inhabituel en décembre.

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Nous commençons par admirer l’église de Gerland, entièrement romane.

 

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

En arrivant au niveau du hameau de Balon, on aperçoit encore le sommet du clocher de l’église qui dépasse derrière la petite butte.

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Puis, nous traversons deux routes départementales pour nous approcher de la forêt de Citeaux.

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Nous entrons dans cette forêt au niveau de ″l’étang de la Folle″, où nous pouvons apercevoir une aigrette.

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)
Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Dans la forêt, nous alternons les passages sur des sentiers peu empruntés, où les ronces ont commencé à pousser

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Les passages de fossés,

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Mais aussi de très grandes voies rectilignes et carrossables, comme les Routes Forestières de Gary ou de Philippon. Là, de grandes coupes viennent d’être effectuées et les troncs de plus de 100 chênes sont alignés, en attendant leur transport.

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

 

Nous obliquons à gauche et trouvons un sentier un peu boueux

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Qui nous conduit à l’étang de Creuzille

Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)
Gerland : sa forêt et ses étangs (17/12/2015)

Il y a un troisième étang non-loin de là, mais il est privé et nous n’y allons pas. Nous rentrons directement à Gerland, après avoir fait une balade facile, variée et ensoleillée qui convenait bien pour ces jours les plus courts de l’année.

C’était notre dernière balade en 2015. Joyeux Noel à tous et rendez-vous en 2016.

16 décembre 2015 3 16 /12 /décembre /2015 14:06

Comme souvent cette année, il y a du brouillard, quand nous démarrons d’Auxonne vers le nord en utilisant la ″voie bleue″.

Auxonne (10/12/2015)
Auxonne (10/12/2015)

Après avoir traversé la campagne, nous arrivons à la Saône. Le brouillard lui donne un petit air de mystère.

Auxonne (10/12/2015)
Auxonne (10/12/2015)

Nous suivons alors le sentier de bord de Saône, qui nous ramène à Auxonne.

Auxonne (10/12/2015)

Nous en profitons pour visiter rapidement la ville. Au premier abord, ce sont les bâtiments militaires et les fortifications de Vauban qui attirent l’œil.

Auxonne (10/12/2015)
Auxonne (10/12/2015)Auxonne (10/12/2015)

Puis, c’est l’abbatiale qui mérite un détour; malheureusement, elle est fermée.

 

Auxonne (10/12/2015)
Auxonne (10/12/2015)

Au passage, on peut aussi admirer de belles maisons.

Auxonne (10/12/2015)
Auxonne (10/12/2015)

Et c’est le retour aux voitures. Même par temps de brouillard, on, peut faire une balade sympathique !

9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 18:25

Il y a un bon brouillard, quand nous partons de Quetigny. Mais, en montant vers Corcelles-les-Monts, le brouillard devient moins intense et il a quasiment disparu, quand nous arrivons à Flavignerot.

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Et ainsi, nous démarrons la balade sous le soleil.

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Le chemin monte tranquillement nord-est vers le Mont Afrique. Il y a encore de belles couleurs (inespérées en décembre !).

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Nous arrivons en haut du Mont Afrique, au niveau du Camp de César.

 

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Puis, nous parcourons une petite partie du sentier du tour du Mont Afrique avant d’obliquer au niveau des coteaux de Jaunière et redescendre au sud-est.

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Nous contournons le Carmel de Flavignerot. A ce niveau, nous observons un phénomène inhabituel : on observe très nettement la séparation entre un brouillard dense et un espace ensoleillé.

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Puis, nous nous dirigeons vers la combe d’Ogny et contournons le Mont de Siège en remontant vers le nord. Nous arrivons non-loin du château de Flavignerot.

 

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

A cet endroit, nous pouvons voir des techniciens d’ERDF en train d’intervenir sur une ligne à haute tension.

Autour de Flavignerot (3/12/2015)
Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Personne d’entre nous n’avait jamais vu ça, et nous les observons un petit moment.

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

 

C’est ensuite le retour à Flavignerot. Il parait que la petite église contient de beaux vitraux modernes (de A. Patte). Mais l’église est fermée évidemment.

 

Autour de Flavignerot (3/12/2015)

Finalement, toute la balade a été effectuée sous un beau soleil. Nous avons bien fait de quitter le brouillard de la plaine !

7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 20:19

C’est aujourd’hui le jour du petit repas convivial du groupe de marche. Nous nous retrouvons devant l’église d’Aiserey pour commencer par une promenade apéritive

Une pause à Aiserey (26/11/2015)

Nous passons devant l’ancienne sucrerie, transformée maintenant en moulin bio

Une pause à Aiserey (26/11/2015)

Puis, nous arrivons au canal, que nous allons longer.

 

Une pause à Aiserey (26/11/2015)
Une pause à Aiserey (26/11/2015)

Au premier pont, nous retraversons vers Potangey

Une pause à Aiserey (26/11/2015)

Il fait très beau et nous apercevons la côte.

Une pause à Aiserey (26/11/2015)

Nous retraversons les champs pour retourner à Aiserey.

 

Une pause à Aiserey (26/11/2015)

Là, nous nous retrouvons dans un petit resto sympathique.

Une pause à Aiserey (26/11/2015)
Une pause à Aiserey (26/11/2015)
21 novembre 2015 6 21 /11 /novembre /2015 15:24

Aujourd'hui, nous quittons la Côte d'Or, pour aller en Haute-Saône, au petit hameau de Verfontaine, qui est rattaché à la commune dotée du joli nom de Broye-les-Loups. Nous sommes là tout près de la vallée de la Vingeanne. Nous démarrons du joli lavoir de Verfontaine.

 

Verfontaine (19/11/2015)

Puis, nous voici tout de suite au milieu des champs, qui ont tous des tailles importantes.

 

Verfontaine (19/11/2015)

En arrivant à la forêt, nous pouvons voir que toutes les feuilles ne sont pas encore tombées, même si nous pouvons déja marcher dans des tas de feuilles, comme des gamins.

Verfontaine (19/11/2015)

Nous arrivons près de l'étang de Cassevosse. Mais celui-ci a été vidé, et l'aspect est devenu assez différent,

Verfontaine (19/11/2015)
Verfontaine (19/11/2015)

En contournant l'étang,nous nous apercevons que le chemin que nous devions prendre a été labouré !

Verfontaine (19/11/2015)

Nous apercevons la partie supérieure du château de Rosières

Verfontaine (19/11/2015)

A un moment, nous apercevons plusieurs rapaces tourner dans le ciel, Mais ils sont loin et nous ne pouvons les identifier : milans, éperviers…? Ensuite, nous arrivons près d'un arbre remarquable : un chêne pédonculé de 25 mètres de haut.

 

Verfontaine (19/11/2015)

Puis, nous voici de nouveau à Verfontaine. La balade a été réalisée entièrement sans pluie, mais une petite bruine commence à tomber sur la route du retour.

 

16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 17:08

Il fait un temps magnifique, quand nous arrivons au-dessus de Gevrey-Chambertin. Le soleil éclatant tranche avec le temps des jours précédents où nous avons eu beaucoup de brouillard.

Du soleil et du brouillard à Gevrey-Chambertin (12/11/2015)
Du soleil et du brouillard à Gevrey-Chambertin (12/11/2015)

Nous allons prendre le sentier du ″tacot″, ce petit train qui reliait autrefois Dijon à Beaune en desservant l’arrière-côte.

Du soleil et du brouillard à Gevrey-Chambertin (12/11/2015)

La pente est douce

Du soleil et du brouillard à Gevrey-Chambertin (12/11/2015)

Nous arrivons au tunnel

Du soleil et du brouillard à Gevrey-Chambertin (12/11/2015)

Au niveau de Morey-St-Denis, nous redescendons au niveau des vignes, mais nous avons la désagréable surprise de voir le brouillard arriver par le sud.

Du soleil et du brouillard à Gevrey-Chambertin (12/11/2015)

Nous modifions un peu notre itinéraire pour essayer d’éviter le brouillard. Mais, peine perdue, le brouillard nous rejoint et nous accompagne, au milieu des vignes, jusqu’à la fin.

Du soleil et du brouillard à Gevrey-Chambertin (12/11/2015)

Mais, ne nous plaignons pas : nous avons eu une période de soleil splendide, tout à fait inhabituelle au mois de novembre.